Un accord de “Strategic Partner” avec le chinois Lenovo fera-t-il le printemps de Energy Square ?

Tout avait commencé avec un message direct sur Twitter de Bernard Gazet qui m’informait de son tweet du 7 janvier 2020

Lenovo choisit @Energysquare_co, une start-up française pour le chargement sans fil #PowerByContact https://lefigaro.fr/secteur/high-tech/lenovo-choisit-energysquare-une-start-up-francaise-pour-le-chargement-sans-fil-20200107 via@Le_Figaro

puis en me précisant

EnergySquare fait partie des StartUp qui sont allées plusieurs fois au CES. Chaque visite a marqué une étape dans leur développement et leur notoriété. Not so bad ?

Je lui répondais

2 points : Lire les commentaires Kickstarter de leur campagne : https://kickstarter.com/projects/70014

Pour apprécier l’annonce avec Lenovo, il faudrait avoir accès au CP éventuel de Lenovo car de nombreuses start-up se méprennent sur la notion de partenariat… Perso, je doute qu’une entreprise de la taille de Lenovo ait besoin de Energy Square (à vérifier)

J’avais publié le 23 décembre 2017 une première analyse à l’occasion de leur sélection par Business France afin de participer au CES 2018 sous l’étendard de la French Tech.

Energy Square avait pu laisser un goût amer à certains de ses contributeurs après leur campagne de Crowdfunding sur Kickstarter. Mais après tout, la start-up avait pu évoluer positivement depuis…

Aujourd’hui elle présente une sorte de plaque de travail à poser sur un bureau, muni d’un adaptateur branché à une prise électrique. Vous pouvez déposer dessus à l’emplacement des carré indiqués, notamment un ordinateur portable qui se rechargera automatiquement.

La solution développée par Energy Square nécessite que le dessous du laptop soit muni de connecteurs qui viendront ainsi toucher ceux de la plaque, c’est ce qu’on appelle la conduction.

Ses deux principaux avantages seraient la rapidité de la recharge et la déperdition zéro de l’énergie.

Avec l’induction, c’est un champs magnétique qui assure la libre circulation du courant à la surface de tout son périmètre. C’est la solution de la start-up américaine Aira avec Free Power.

Nous sommes en janvier 2020 et j’étais perplexe par l’accord dont les médias s’étaient fait le conducteur lors de cette annonce unilatérale d’Energy Square au sujet de Lenovo. Mon premier réflexe comme à chaque fois pour ce type de cocorico, c’était de rechercher le communiqué de la grande entreprise.

Je n’avais rien trouvé et samedi matin, Energy Square m’apportait via Twitter deux pièces du puzzle qui me manquaient pour valider leur propos.

Pièce du Puzzle #1 : Un lien vers une vidéo

Presentation of Energysquare Wireless charging feature by the product planner for the ThinkBook Plus (Yi Duan). Timing on the video : 4:35 to 5:32

Pièce du Puzzle #2 : Un lien vers un texte en japonais

N’étant pas fluent dans cette langue pour tout vous dire, j’ai demandé à Google Translate de bien vouloir me traduire le passage qui parle d’Energy Square

Bien qu’il n’ai pas été mentionné lors du premier briefing, ThinkBook Plus possède des fonctionnalités que l’on ne trouve pas dans un autre produit. C’est juste une fonction de charge appelée “Power by Contact”. Le ThinkBook Plus peut être rechargé simplement en le plaçant sur un support de charge compatible Energy Square Power by Contact.

Ce n’est pas une charge sans fil comme Qi, mais la charge se fait en touchant la plaque métallique étendue sur la base de charge et le contact par le bas du ThinkBook Plus. L’absence de charge sans fil serait due à l’efficacité énergétique. Ce système de facturation sera étendu à d’autres produits Lenovo à l’avenir. À Energy Square, il semble que Power by Contact sera intégré dans les bureaux existants etc.., il sera donc utile si l’adoption dans les cafes se répand.

Bon ce n’était pas Le Monde mais on aura compris l’essentiel et puis il y a les photos disponibles pour compléter notre compréhension.

Pour l’utilisateur final ou le consommateur lambda, que ce soit conduction ou induction, cela ne lui parlera jamais beaucoup. Idéalement il voudra juste un tapis sur lequel il pose n’importe lesquels de ses appareils pour les recharger sans se soucier de leur emplacement particulier sur sa surface.

Ou encore mieux son portable resterait dans sa poche…

Cela serait possible avec une troisième technologie, la recharge sans fil OTA par voie hertzienne. Ce serait d’après phonearena.com, la raison pour laquelle Mark Cuban, aurait passé son tour pour financer Aira lors de l’épisode 3 de la 11ème saison de Shark Tank au mois d’octobre 2019. L’entrepreneur et investisseur technophile pense qu’elle finira par arriver et distancer les solutions type Aira.

Cependant les deux cofondateurs, Eric Goodchild et Jake Slatnick, ont convaincu trois autres sharks, Lori Greiner, Kevin O’Leary et Robert Herjavec, en se délestant de 15% du capital contre 500 000 dollars. Il faut dire que la solution de Aira repose sur le standard Qi, ce qui permet l’opérabilité avec quasiment tous les devices disponibles sur le marché à l’exception de l’Apple Watch.

Energy Square, forte déjà de son premier partenariat international, rechercherait quant à elle, 2 millions d’euros.

L’inconvénient de la solution proposée par Energy Square est la nécessité de la pose de connecteurs. Ce rajout oblige à avoir des négociations avec chaque fabricant, ce qui sera très lourd à gérer et très time consuming. Difficile dans ces conditions de pouvoir rivaliser avec le standard Qi

Qi (pronounced “chee”) is the world’s de facto wireless charging standard for providing 5-15 watts of power to small personal electronics. Though it is primarily used to charge smartphones, the standard can also apply and easily be used to provide power for a growing number of consumer devices. With more than 3,700 Qi-Certified products on the market today, Qi delivers a positive and safe wireless charging experience. The Wireless Power Consortium and its 650+ member companies are committed to continuing to grow this market by delivering differentiated and affordable products. (extrait de cette page du Wireless Power Consortium)

C’est pour cela qu’à la fin de notre échange de tweets d’hier matin à l’initiative d’Energy Square, je lui recommandais de se vendre à Lenovo puisqu’ils ont déjà démontré plus que leur intérêt. Leurs dirigeants chinois pourraient être intéressés d’imposer ainsi leur propre standard face au reste du monde. La jeune pousse devra juste s’adjoindre les services d’un coach/négociateur confirmé ayant l’expérience des relations avec des sociétés chinoises, afin de maximiser les termes du contrat final. Demain, elle pourrait le trouver sur Kchehck.

En attendant, le port USB-C a de grandes chances d’avoir encore de très beaux jours devant lui…

Share

Un accord de “Strategic Partner” avec le chinois Lenovo fera-t-il le printemps de Energy Square ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *