Welcome to the U.S.A.! Arc (Peeridea, Inc.) est une start-up K…

Dans les épisodes 1 et 2 de notre nouvelle série, j’ai démontré à travers la start-up Firstbase évaluée Ka+, qu’il est facile et économique de créer juridiquement une start-up aux U.S. depuis n’importe quel endroit du monde (ou presque).

Les conséquences de la pandémie ne vont qu’amplifier la virtualisation de la Silicon Valley dont l’origine pourrait être universitaire d’après un Lire la suite

Share
Welcome to the U.S.A.! Arc (Peeridea, Inc.) est une start-up K…

Welcome to the U.S.A.! Firstbase.io est une start-up K… #01-2e Partie

Fin de la première partie

Je vous propose de découvrir bientôt l’évaluation de Firstbase.io avec nos 3 critères habituels, Communauté, Faisabilité et Modèle Économique.

Communauté (+)

La duplication virtuelle de la Silicon Valley est en cours. Chaque entrepreneur sur Terre choisit de plus en plus de créer sa start-up aux U.S.A., que ce soit par mimétisme de la série Lire la suite

Share
Welcome to the U.S.A.! Firstbase.io est une start-up K… #01-2e Partie

Nahibu transforme votre merde en marc de café avec l’aide de l’INRA et les nutritionnistes en Mme Irma…

Nahibu est une SAS rennaise au capital de 30 0000 euros, créée le 12 mars 2019 par Pierre Cressard, un ancien cadre export dans l’agro-alimentaire. Pierre est diplômé de l’Ecole Supérieure des Sciences Commerciales d’Angers (ESSCA). Le code APE de sa start-up Recherche-développement en biotechnologie est (7211Z). Dans l’équipe, il y a une jeune diététicienne en devenir, … Lire la suite

Share
Nahibu transforme votre merde en marc de café avec l’aide de l’INRA et les nutritionnistes en Mme Irma…

L’Intelligence Artificielle ne se mange pas en salade, la preuve en Images avec Instagram pour 2 start-up + ou – new yorkaises, Prose & Function of Beauty…

Coincé entre mon rêve
Et deux océans
J’ai rêvé New-York

(Yves Simon – Extrait de J’ai rêvé New-York – 1974)

Permettez-moi cette reprise succincte de la fin du post précédent

2 start-up veulent réinventer le métier d’apothicaire en proposant shampoing et conditionneur personnalisés pour chaque cliente.

L’une vante à tout vent son Intelligence Artificielle, l’autre plus prudente dans sa communication,

Lire la suite
Share
L’Intelligence Artificielle ne se mange pas en salade, la preuve en Images avec Instagram pour 2 start-up + ou – new yorkaises, Prose & Function of Beauty…