Médias : attention à la marche !

Je suis d’accord pour reconnaître que les médias essaient de nous informer du mieux qu’ils peuvent, sur l’existence de nouvelles campagnes de Crowdfunding. Mais cela s’arrête là.

Il n’y a aucune corrélation entre le battage médiatique d’un projet en cours de financement et la capacité de ses créateurs à tenir ensuite tous leurs engagements.

On pourrait parfois croire à la lecture de certains articles, que la recherche de la coolitude a remplacé celle de l’exactitude, course à l’audience oblige !

Les plus grands fiascos du Crowdfunding n’ont jamais été annoncés à l’avance dans les médias de masse, bien au contraire. Souvenez vous du drone Zano ou de la glacière Coolest.

Olivier Ezratty dans un post publié sur son blog daté du 14 septembre 2016 et intitulé Les margoulins de l’Internet, écrit à la suite de la parution d’un article dans la page High-Tech de Capital de septembre 2016 sur la campagne Indiegogo de Vitastiq :

Je suis en effet sceptique ! Capital est trop prudent ! C’est en fait une escroquerie totale !

Olivier précise qu’il collabore à la rubrique High-Tech du mensuel économique sur support papier. Son blog ne s’appelle pas Opinions Libres pour rien ! Cette citation illustre l’indépendance de son auteur et le fait que ses lecteurs fidèles, dont je fais partie, lui font toujours confiance.

A l’image du magazine Capital, les médias grand public sont devenus trop prudents et consensuels pour oser remettre en cause les affirmations des nombreux bonimenteurs 2.0.

Quand les contributeurs-victimes de ces catastrophes ont perdu ou perdront leur argent, ils ont le droit d’en vouloir aux médias qui les avaient encouragés, même sans préméditation, à dépenser leurs précieux dollars ou euros. Ces lecteurs peuvent ainsi en abandonner tout simplement la lecture.

Pour éviter cette situation, le média web américain Cnet a commencé à prendre les devants.

A l’occasion de la lecture d’un article sur la campagne de Crowdfunding de The Pilot sur Indiegogo paru le 25 mai 2016, je suis tombé sur cette alerte à la fin du texte :

Comme toujours, merci de noter que les écrits de CNET sur des campagnes de Crowdfunding ne valent pas approbation du projet ou de ses créateurs. Contribuer à un projet de Crowdfunding représente un risque. Avant de contribuer à toute campagne, lisez les règles des sites, comme ceux de Kickstarter ou Indiegogo, pour mieux connaître vos droits (et les conditions de remboursement ou non), avant et après qu’une campagne soit terminée

Pourtant elle n’a pas empêché The Pilot de reproduire le logo de Cnet sur sa page de présentation de sa campagne de Crowdfunding…

Cnet a publié aussi un article le 9 septembre consacré au jouet de bureau antistress Fidget à la forme d’un dé, qui a collecté 4 619 679 dollars sur Kickstarter au 19 septembre 2016 à 16h30. Bien que ce soit la 5ème campagne de Crowdfunding de ses créateurs, le journaliste a prudemment inséré dans le corps de son article, la phrase suivante :

N’oubliez pas que toutes les campagnes de Crowdfunding ne livrent pas à la date convenue ou comme promis.

Cet avertissement ne pourrait-il pas utilement figurer, sur tous les articles de tous les médias traitant de campagnes de Crowdfunding ? Ce serait également un rappel utile pour penser à utiliser son bullshit detector Kchehck !


Share

Médias : attention à la marche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *