Un fugitif que vous ne devriez pas fuir !

Kim Dotcom est le créateur du site web d’hébergement et d’échange de fichiers MegaUpload qui a été fermé par les autorités américaines en 2012 pour violations multiples des lois du copyright. Afin d’échapper à un mandat d’extradition toujours contesté en justice, Kim vit aujourd’hui en Nouvelle Zélande avec son amie.

Le 3 octobre 2016, il a lancé une campagne d’Equity Crowdfunding sur la plateforme Bank to the Future. Son Objectif Financier est de collecter 4 513 043 euros avec un Objectif Financier Minimum de 902 609 euros. Le mardi 11 octobre 2016 au bout de 8 jours, il a réuni 408 392 euros de la part de 116 contributeurs.

Il reste 13 jours avant la fin de sa campagne qui a des difficultés à atteindre le sommet fixé malgré une bande annonce intitulée MegaUpload is back, dont la voix off au début ressemble à celle d’une super production hollywoodienne.

Contre la somme de 4 513 043 euros, Kim propose entre 4,55 et 5% du capital de la société holding Bitcache Limited créée le 28 juillet 2016 et basée en Nouvelle Zélande.

Kim Dotcom ne sera pas actionnaire mais l’évangéliste et le visionnaire de la société.

Le montant minimum d’investissement est fixé à 1 000 dollars, ce qui vous donne la propriété de 0,001 % du capital de Bitcache Limited.

MegaUpload 2.0 (MU2) vous permettra de stocker et d’échanger tous vos fichiers encryptés en respectant un total anonymat inégalé sur le marché à ce jour. Bitcache sera une nouvelle monnaie virtuelle qui exploite les technologies bitcoin et blockchain pour permettre aux propriétaires des fichiers hébergés de générer un micro-paiement en contrepartie de chaque téléchargement.

Kim a constitué une équipe de professionnels tout à fait compétents pour construire ce qu’il promet. Il est lui même un entrepreneur expérimenté qui a démontré dans le passé sa capacité à réaliser des projets complexes.

Son statut hyper médiatisé de fugitif et de pirate est le seul frein qui à mon avis peut retenir les investisseurs potentiels de participer.

J’imagine très bien un futur scénario où des millions de personnes utiliseront massivement MegaUpload 2.0 pour vendre et acheter des informations dans une forme marchande de WikiLeaks. Des start-up pourront se créer à partir de cette plateforme en achetant une licence des technologies disponibles et construire de nouveaux modèles économiques.

Kchehck est un client potentiel de MegaUpload 2.0 pour y abriter les évaluations de millions de campagnes de Crowdfunding et de ses créateurs. Pourquoi pas ?

Mon intime conviction est que si cette offre d’investissement est hautement spéculative en raison du passé controversé de son fondateur, elle constitue un excellent investissement et la participation à une aventure qui commence tout juste à s’écrire.


Share

Un fugitif que vous ne devriez pas fuir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *