L’argent du Crowdfunding – 2ème partie : sa nature

… si l’argent n’a pas de prix, personne n’en prête, et le négociant n’entreprend rien non plus. (Extrait De l’esprit des lois – Montesquieu – 1748)

Nous venons de voir ensemble qu’il existe un malentendu entre les créateurs et les contributeurs sur la destination de l’argent du Crowdfunding. A son origine, il y a… un autre malentendu. Il porte cette fois sur la nature exacte de l’argent collecté.

Ryan Grepper est l’inventeur de la fameuse glacière Coolest dont j’ai déjà évoqué à plusieurs reprises, les suites désastreuses de sa campagne de Crowdfunding sur Kickstarter. Jamais un créateur, dans la jeune histoire de la plateforme new-yorkaise, n’avait provoqué un tel déchaînement de colère, chez des contributeurs exaspérés de n’avoir encore rien reçu. Ces nouveaux fâchés du Crowdfunding à juste titre, ont aussi découvert que leur chère glacière sur roulettes était disponible à la vente sur Amazon.com, avec une livraison en 24 heures offerte en prime pour ses clients Premium ! Cette disponibilité pour le moins prématurée, n’était pas de nature, vous en conviendrez, à calmer les esprits.

Bien avant sa campagne de Crowdfunding, M Grepper, dans une courte vidéo à destination d’inventeurs en recherche de sources alternatives de financement, avait donné la définition de la nature de l’argent du Crowdfunding… enfin à ses yeux. Je ne résiste pas, cher ami lecteur fidèle, à vous en redonner un extrait un tout petit peu plus complet que la première fois et entièrement traduit en français :

Ils (le pronom représente les contributeurs ou des étrangers dans son vocabulaire) ne vous accordent pas un prêt, ils ne prennent pas d’actions dans votre société, ils n’investissent pas. C’est tout simplement de l’argent qui n’a pas à être remboursé.

Il nous explique donc que le montant collecté par une campagne de Crowdfunding est de l’argent gratuit pour ses créateurs. Notre entrepreneur prodige a trouvé la solution au titre de la chanson de Jean-Louis Aubert, Argent trop cher !

La définition de Grepper illustre qu’il existe beaucoup de confusion sur la nature exacte de l’argent du Crowdfunding :

Ce N’est Pas #1 : Un don

En échange de votre contribution, les créateurs s’engagent à vous livrer, à une date précise, un objet dont la valeur égale ou excède le montant de votre paiement.

Ce N’est Pas #2 : Un achat

Kickstarter a écrit à juste titre, dès 2012, dans un article sur son blog, qu’elle n’est pas une boutique en ligne. En contribuant à une campagne de Crowdfunding, vous n’achetez pas sur eBay ou Amazon un objet déjà fabriqué. Vous n’avez pas l’assurance non plus que vous serez livré.

Ce N’est Pas #3 : Un pari

Quand vous participez à un jeu de hasard, votre chance de gagner est très très faible. Par exemple, au Loto pour une mise de 2 euros, vous avez… une chance sur 10, de tout juste récupérer votre argent et c’est le scénario le plus favorable en terme de probabilités. Je reprends le slogan de La Française des Jeux, Chaque jour est une chance… oui, mais surtout celle de perdre votre précieux argent ! A la différence de la loterie, quand vous contribuez financièrement à une campagne de Crowdfunding, la chance ou le hasard n’a pas sa place !

Ce N’est Pas #4 : Un investissement

Quand un créateur d’une campagne de Crowdfunding déclare aux médias Nous venons de lever 1 million d’euros sur Kickstarter, en réalité il n’a levé aucun argent. En échange de leur argent, ses contributeurs n’ont reçu aucune action de sa société. Je ne parle pas ici du cas particulier de l’Equity Crowdfunding.

Quelle est alors la véritable nature de l’argent du Crowdfunding ?

L’argent du Crowdfunding est de même nature qu’un prêt d’honneur. Il en partage 4 caractéristiques communes :

Caractéristique Commune #1 : Un différé de remboursement.

Caractéristique Commune #2 : Aucune garantie personnelle exigée.

Caractéristique Commune #3 : Sans intérêts.

Caractéristique Commune #4 : Une destination précise.

L’argent collecté grâce à une campagne de Crowdfunding est une dette exigible à court terme pour ses créateurs. Le prix à payer en cas de non remboursement sous la forme de la livraison des contreparties promises, est la perte de leur réputation. Ils semblent peu nombreux à s’en soucier…

Pourtant, participeriez-vous financièrement à une nouvelle campagne de Crowdfunding lancée par Ryan Grepper ?


Share

L’argent du Crowdfunding – 2ème partie : sa nature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *