L’agnotologie ou l’étude de la fabrique de l’ignorance

Robert Proctor, professeur de l’Histoire de la Science à l’Université de Stanford a étudié les pratiques des industriels du tabac, qui ont dépensé des milliards de dollars pour produire des rapports qui remettaient en cause les risques sur la santé de la consommation de cigarettes. Robert a inventé en 1995, le néologisme d’origine grecque agnotologie pour désigner l’étude de cette fabrique de l’ignorance.

L’agnotologie appliquée au Crowdfunding est l’étude des actions de créateurs de campagnes pour créer de la fausse vérité afin d’induire de la confusion et de tromper les contributeurs potentiels.

Le cri de ralliement de ces entrepreneurs de la force obscure pourrait être :

Je suis contre les essais scientifiques qui ne démontrent rien !

Des campagnes de Crowdfunding sont basées sur une ignorance fabriquée de toutes pièces pour l’occasion, afin de nous convaincre des vertus imaginaires des contreparties offertes.

Leurs créateurs veulent même nous faire croire que des faits scientifiques bien établis, pourraient se discuter de la même manière que des opinions politiques entre partisans de droite et de gauche.

La fabrication délibérée de l’ignorance peut consister pour un créateur à sortir une étude maison de derrière les fagots, quitte à prendre le contre-pied d’études scientifiques antérieures.

Cela marche d’autant mieux que le grand public n’est pas forcément au courant de leur existence et que l’internet est un moyen très efficace pour propager tout type d’information sans qu’aucune vérification ne soit effectuée. Pire, plus l’information présentée est cool, plus sa vitesse de circulation sera importante !

Quand un créateur d’une campagne de Crowdfunding mentionne une pseudo étude pour mieux asseoir ses promesses, renseignez-vous avec l’aide de Kchehck 😉, pour vérifier qu’elle n’a pas été fabriquée spécifiquement pour les besoins de sa cause et qu’elle ne contredit pas des études scientifiques établies en toute indépendance.

Guillaume Rolland, le créateur du réveil olfactif Sensorwake, a créé sa propre étude déjà citée, pour donner une couche superficielle soit-disant scientifique à son invention, tout en ignorant superbement des études scientifiques indépendantes antérieures, qui contredisent ses écrits.

Nous voyons les résultats aujourd’hui en lisant les commentaires laissés par des contributeurs mécontents de s’être fait avoir sur la page Kickstarter du projet !

Notre jeune créateur prodige ingénieux doit présenter en janvier 2017 au CES de Las Vegas, une nouvelle innovation basée toujours sur l’exploitation des odeurs. Elle a déjà reçu une médaille en chocolat de la part des organisateurs du salon.

Espérons que cette fois, les bases présentées comme scientifiques soient en béton, surtout si son inventeur veut encore faire appel au Crowdfunding pour la financer…

Contributeur échaudé craint encore plus la fabrique de l’ignorance !


Share

L’agnotologie ou l’étude de la fabrique de l’ignorance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *