Caption est-elle une nouvelle Putain de Start-up or not ? #24 -1ère partie

Dans son tweet du 7 avril, le co-fondateur de la start-up, Quentin Lechemia, a écrit

On fête notre 1er mois chez Caption.market, ça valait bien un petit résumé en vidéo !  😍

accompagné à la fin d’un clip aux images parfois décalées. Leurs premiers milestones s’affichent au tempo d’une musique rythmée dont celui-ci

Une vente Blablacar conclue

1 salarié revend ses actions à 7 investisseurs particuliers

En célébrant la transaction sur le réseau social, Caption venait de passer victorieusement son baptême du feu.

Kchehck n’avait a priori aucune raison de ne pas la prendre au mot

Caption est inscrite au Registre unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance sous le n° d’immatriculation 21000876 en qualité de Conseiller en Investissement Financier (CIF) et membre de La Compagnie des CGP-CIF agréée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). (bas de la page d’accueil de caption.market)

Blablacar est à elle seule le symbole de réussite de la French Tech. La vieille start-up n’a pas rendu publics ses comptes depuis Malthusalem ou plus précisément septembre 2 009 sous sa raison sociale moins connue, Comuto. Quant à sa filiale Blablabus fondée par la SNCF, elle avait en 2017 des fonds propres de 3 122 200 euros, une dette de 1 510 800 euros, un chiffre d’affaires de 55 306 400 euros et enregistré une perte de 36 094 700 euros d’après sa page Wikipedia. Je n’ose imaginer son évolution bilantielle en pleine COVID pre-vaccin ! Peu de chance qu’elle ait réussi à gagner de l’argent comme sa maison mère quasiment toujours déficitaire depuis sa naissance à Paris en 2006, il y a plus de 14 ans.

Mais heureusement pour elle, l’affichage publique de ces chiffres d’une valeur seulement comptable mais à l’odeur prolongée persistante de sapin, n’est plus une obligation depuis 2016 avec la loi dite « Macron » numéro 2015-990 du 6 août 2015.

Notre tarsier a voulu en savoir davantage et a envoyé ses robots araignée

examiner les archives publiées du greffe de son ressort. Dans le PV d’AG de Comuto daté du 17 mars 2021, il est écrit page 2/31

Dans ces conditions, le conseil d’administration agissant sur délégation des assemblées générales mixtes du 13 juin 2017, du 19 juin 2018 et du 29 novembre 2019, ainsi que de l’assemblée générale extraordinaire du 24 mai 2019, constate à l’unanimité ce qui suit:
les 78.952 actions O résultant de l’exercice des 78.952 BSPCE, OSA et BSA précités ont été
entièrement souscrites et leur prix de souscription intégralement libéré,
ces 78.952 actions O sont intégralement émises ce jour, avec jouissance à compter du 1er
ianvier 2020,
– l’augmentation de capital d’un montant de 78 952 €, par l’émission de 78 952 actions
nouvelles {pour un prix par action de 0,001 €), se trouve ainsi régulièrement et définitivement
réalisée ce jour,
– le capital social de la Société est ainsi porté de 145 032,473 € à 145.111,425 € divisé
en 145.111.425 actions, toutes catégories confondues, intégralement souscrites et
entièrement libérées, pour un prix par action de 0,001€, à la date de la présente réunion.
(les 2 chiffres en gras sont de mon fait)

J’ai fait 3 hypothèses

Hypothèse #1 : Une valorisation 2 021 de Comuto toujours licornienne d’1 milliard d’euros

Hypothèse #2 : Une décote de 30% liée à la nature d’une vente au détail

Hypothèse #3 : Une cession via Caption de la totalité de ces BSA libérés.

L’un des cofondateurs, Lucas Mesquita, a apporté ces précisions sur LinkedIn en commentaire à mon introduction

“Pour vous donner quelques infos, vous pouvez supprimer l’hypothèse #2 de votre analyse, et la #3 car le vendeur disposait déjà de ses actions, il n’a pas exercé ses BSPCE récemment 😉😉😉”

Cela ferait une plus-value potentielle d’un montant approximatif de 380 000 euros pour son heureux salarié resté anonyme sans oublier une commission d’environ 19 000 euros pour Caption supportée à 100% par ses nouveaux actionnaires.

Nos 7 insiders anonymes ont peut-être anticipé l’arrivée définitive et victorieuse de notre coûteuse fierté nationale en gare ferroviaire de triage pour un montant d’au moins 2 milliards d’euros, voir plus.

Je dis ça, je dis rien… les opérations de hauts de bilan restent impénétrables pour notre tarsier.

En attendant, Caption est une SAS au capital de 9 000 euros créée le 19 novembre 2020 par 3 cofondateurs, Quentin Lechemia son CEO, Mathieu Artaud et Lucas Mesquita.

Ils ont conçu une place de marché confidentielle pour permettre de vendre et d’acheter des actions de start-up non cotées de gré à gré. C’est déjà une occasion unique pour un(e) salarié(e) de céder ses BSPCE‘s en dehors de la rare cession en France de sa start-up.

Je vous propose après cette longue introduction en covoiturage, de faire une analyse Kchehck de Caption selon nos 3 critères habituels, Communauté/Désirabilité, Faisabilité et Modèle Économique.

À suivre…

Share

Caption est-elle une nouvelle Putain de Start-up or not ? #24 -1ère partie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *