(Re)-Analyse, cette fois Post-Mortem, de la start-up lilloise Giroptic

Monter une société, c’est une partie de poker où on fait «all in» à chaque coup en veillant simplement à repartir avec un jeton le soir pour pouvoir rejouer le lendemain (Portrait de Richard Ollier, 35 ans, PDG et fondateur de GiropticDécideurs Magazine – 6 octobre 2015)

Richard Ollier, président de Giroptic, a publié le 5 mars 2018 sur la page d’accueil du site web de sa start-up nordique, une eulogie, à la suite de la décision le même jour, rendue par le tribunal de commerce de Lille, de prononcer la liquidation judiciaire de son entreprise :

It’s hard to say Goodbye.Lire la suite

Share
(Re)-Analyse, cette fois Post-Mortem, de la start-up lilloise Giroptic

Faut-il ressembler à Mark Zuckerberg pour réussir sa start-up ?

Mon post du 28 janvier était consacré à l’analyse post-mortem du projet initial de constitution d’un empire nommé Save, imaginé par le jeune et ambitieux Damien Morin. Sa start-up lui avait permis de réunir 15 millions d’euros de fonds propres ou de quasi fonds propres, auprès d’investisseurs reconnus et chevronnés. Grâce à ou malgré son âge, car Damien n’avait que 23 ans, à la date de création de sa société en 2013.

À l’origine de l’écriture de cet article, je voulais juste comprendre pourquoi cette start-up s’était retrouvée en redressement judiciaire, moins de 12 mois après sa levée de fonds.… Lire la suite

Share
Faut-il ressembler à Mark Zuckerberg pour réussir sa start-up ?

Qui peut se permettre de monter sa boîte « pour rigoler”?* Attention, Question à… 15 millions d’euros minimum !

Quant à Kima Ventures, nous financerons la prochaine boite de Damien 🙂 (Jean de la RochebrochardKima VenturesQuora – 20 janvier 2018)

Damien Morin a ouvert sa première boutique spécialisée dans la réparation de smartphones en février 2013, rue Duret dans le XVIème arrondissement de Paris, à l’âge de 23 ans, alors encore étudiant à l’EBS, spécialisation… Finance and Financial Management Services, cela ne s’invente pas !

Son ambition a vite été de construire un Empire (prononcez /ˈɛmpaɪər/) de points de vente, spécialisés dans la maintenance des futures dizaines de milliards d’objets connectés, annoncés et attendus comme le messie, en commençant par votre smartphone.… Lire la suite

Share
Qui peut se permettre de monter sa boîte « pour rigoler”?* Attention, Question à… 15 millions d’euros minimum !

La Post-truth à l’épreuve du Fact-Checking

L’expression vedette de l’année 2016, d’après le dictionnaire Oxford, a été l’adjectif-concept post-truth ou post-vérité pour décrire un nouveau monde où les faits objectifs perdent de leur influence dans l’élaboration de l’opinion publique au seul profit des croyances et des appels aux émotions.

Cher ami lecteur fidèle, nous avons eu l’occasion de voir ensemble à de nombreuses reprises en 2016, comment des créateurs de campagnes de Crowdfunding créent aussi une réalité de toute pièce, qui ne résiste même pas à un simple examen des faits.… Lire la suite

Share
La Post-truth à l’épreuve du Fact-Checking