Crash, cash ou krach ?

Si le krach mondial du Crowdfunding devait avoir lieu en 2017, ce serait dans tous les cas la conséquence de la perte de confiance généralisée des contributeurs dans Kickstarter & Co.

Nous avons échappé de peu en milieu de semaine, à une gigantesque fissure dans cette confiance, qui aurait pu précipiter avant même la fin de l’année, le début du tremblement de terre que je suis encore bien seul à annoncer.

Le 7 décembre 2016, Pebble Technology a publié un communiqué sur son blog, son site d’assistance et Kickstarter pour informer sa communauté qu’elle est dans l’incapacité de continuer à honorer les engagements de sa 3ème campagne de Crowdfunding et à livrer la totalité des montres Pebble 2 promises.Lire la suite

Crash, cash ou krach ?

Kickstarter & Co doivent-elles rembourser en cas d’échec du créateur ?

En cas d’échec des créateurs à livrer leurs contreparties, de nombreux contributeurs, souvent en colère, demandent le remboursement à la plateforme de Crowdfunding.

En pratique, cette demande de remboursement ne peut être satisfaite pour 3 raisons principales :

Raison Principale #1 : Les plateformes de Crowdfunding n’ont pas les moyens financiers de rembourser avec un taux d’échec au minimum deux fois supérieur au pourcentage de leurs commissions.

Raison Principale #2 : C’est la responsabilité individuelle de chaque contributeur d’être vigilant.

Raison Principale #3 : Cela augmenterait le nombre de fraudes où des créateurs monteraient des campagnes bidon avec la complicité de contributeurs ou à minima seraient moins motivés pour faire tous les efforts nécessaires pour livrer leurs contributeurs…

En théorie pour éviter de participer à ces futurs échecs, c’est la responsabilité de chaque contributeur de faire toutes les vérifications avant de participer à une campagne, mais vu l’ampleur de la tâche, il faut mieux mutualiser cette recherche avec l’aide de Kchehck.… Lire la suite

Kickstarter & Co doivent-elles rembourser en cas d’échec du créateur ?

Kickstarter & Co nouveau cheval de troie des entreprises chinoises

Les plateformes de Crowdfunding Kickstarter & Co sont de plus en plus utilisées par les industriels chinois comme un cheval de troie pour accéder directement aux consommateurs américains et européens. Ils détournent l’esprit du Crowdfunding pour écouler leurs nouveaux gadgets avec des coûts de distribution low cost.

Cette évolution s’est faite progressivement :

Temps 1# : Les créateurs européens et américains de campagnes de Crowdfunding font majoritairement fabriquer en Chine les contreparties promises à leurs contributeurs.

Temps #2 : Forts de l’expérience acquise, les entrepreneurs chinois ont commencé à organiser leurs propres campagnes de Crowdfunding, en employant les mêmes usines, les mêmes ouvriers et les mêmes matériaux que ceux utilisés en sous-traitance.… Lire la suite

Kickstarter & Co nouveau cheval de troie des entreprises chinoises

La Croix-Rouge française expérimente le futur

La Croix-Rouge française est une organisation humanitaire plus que centenaire, créée exactement en 1864 et qui a toujours su faire preuve d’inventivité pour maintenir et renouveler avec succès, ses sources de financement. De nombreux français se souviennent certainement de ses campagnes de promotion de nouvelles collectes avec la participation active sur le terrain d’Adriana Karembeu.

La croissance annuelle à deux chiffres du Crowdfunding comme moyen alternatif de collectes de fonds ne pouvait avoir échappé à ses dirigeants… Leur première rencontre avec ce financement du 3ème type remonte à 2013.Lire la suite

La Croix-Rouge française expérimente le futur

Ce 6ème biais cognitif est le cher ami des plateformes

Je vous ai présenté 5 biais cognitifs qui peuvent fausser notre jugement sur la décision de participer financièrement à une campagne de Crowdfunding.

En fait, Il en existe un autre, le biais cognitif pro-innovation dont vous devez apprendre à reconnaître les contributeurs atteints car ils sont extrêmement contagieux. Puisque ses effets sont indirects, je ne l’ai pas classé avec les 5 premiers présentés.

Ce 6ème biais cognitif transforme les contributeurs contaminés en supporters inconditionnels de toutes les contreparties nouvelles proposées par les créateurs sur Kickstarter & Co.… Lire la suite

Ce 6ème biais cognitif est le cher ami des plateformes

Les campagnes qui chassent sur les terres de l’OEM

Au 4 octobre 2016, la plateforme de Crowdfunding Kickstarter totalise à elle seule une communauté de 11 698 144 contributeurs dont 3 691 671 ont participé au financement d’au moins deux campagnes.

Pour exploiter ces millions de consommateurs potentiels, des entrepreneurs rêvant d’enrichissement accéléré, transforment leurs campagnes de Crowdfunding sur les plateformes Kickstarter & Co en boutiques éphémères pour revendre très chers des gadgets achetés à prix bas auprès de fournisseurs chinois. Il suffit pour eux d’y apposer une marque créée pour l’occasion.… Lire la suite

Les campagnes qui chassent sur les terres de l’OEM

Le principe caveat emptor

Sur Kickstarter, ce sont les gens en fin de compte qui décident de la validité et de la valeur d’un projet en le finançant ou pas. (Yancey Strickler, Perry Chen et Charles Adler cofondateurs de Kickstarter – Blog de l’entreprise – 4 septembre 2012)

La confiance des Foules Participatives dans le Crowdfunding repose sur un immense malentendu.

Les contributeurs sont persuadés que Kickstarter & Co procèdent à une vérification approfondie et complète des informations fournies par les créateurs, avant le lancement de chaque campagne de Crowdfunding.… Lire la suite

Le principe caveat emptor