La fourmi chinoise, le moustique breton et des trolls-retraités totalement à l’ouest…

Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique… et vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir ! (Formule du Dalaï-lama reprise à son compte par Ronan Le Moal – CEO Groupe Arkéa cité dans cet article de Ouest-France du 9 juin 2017)

Après avoir lu jusqu’à la dernière ligne, le nouveau livre de Chris Skinner, j’ai résumé mon impression le même jour à travers ce tweet le 7 mai :

Je viens de terminer le livre de (@Chris_Skinner), Digital Human.Lire la suite

Share
La fourmi chinoise, le moustique breton et des trolls-retraités totalement à l’ouest…

L’avenir en France de l’intelligence artificielle repose sur les Hipsters… et le pire : ce n’est pas un poisson d’avril !

Le hipster français contemporain, fortement individualiste, tente de se démarquer du reste de la société par des habitus culturels (musiques, opinions, usages quotidiens, lieux de socialisation…), vestimentaires (marques de vêtement spécifiques, réemploi via le vintage…) et physiques (structures capillaires spécifiques comme le port de la barbe/moustache pour les hommes, l’abondance de tatouages, etc.). (Wikipediaextrait de Portrait du hipster contemporain)

L’Intelligence Artificielle, il y a ceux qui en dissertent et il y a ceux qui en font un véritable business au quotidien, avec des clients qui génèrent du vrai chiffre d’affaires à l’échelle de notre petite planète.… Lire la suite

Share
L’avenir en France de l’intelligence artificielle repose sur les Hipsters… et le pire : ce n’est pas un poisson d’avril !

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 21/25

Snips est une société par actions simplifiée au capital de 16 746 euros cofondée à Paris le 16 avril 2012 par Rand Hindi, son président, Michael Fester, son 1er DG et Maël Primet son 2ème DG. Son chiffre d’affaires à fin 2016 est de 5 900 euros avec une perte de 2 738 700 euros…

Rand Hindi me fait vraiment penser à un gourou, plus diseur que faiseur, qui a eu pour l’instant le seul mérite de convaincre des investisseurs de lui confier 21 300 000 dollars, dont la Maif et BPI France, sur la base de déclarations de grandeur et d’indépendance retrouvées.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 21/25

Approchez, approchez, on va danser le Big Data !

Voici une campagne d’Equity Crowdfunding sur la plateforme bretonne Gwenneg qui ne devrait pas passionner les speculico’s que nous venons de quitter ou d’autres spéculateurs qui rêveraient d’un rachat par Microsoft, pour au moins une de ces deux raisons :

Raison #1 : Il ne s’agit pas d’une énième ICO médiatisée à la DomRaider

Raison #2 : DATA2B est une start-up, adressant un marché BtoB, qui ne cherche pas à devenir une NATU

Si vous voulez participer utilement au développement économique de la Bretagne, que ce soit votre région natale, votre région d’adoption ou votre région de cœur, alors c’est l’occasion d’investir sans grands risques dans DATA2B.Lire la suite

Share
Approchez, approchez, on va danser le Big Data !

Start-up, Laurent Alexandre, James Cameron et IBM face à l’Intelligence Artificielle

L’IA ou Intelligence Artificielle fait partie de ces buzzwords que l’on retrouve de plus en plus dans les présentations de start-up sur les plateformes d’Equity Crowdfunding. Sa mention est censée faciliter leurs levées de fonds de plusieurs millions d’euros auprès de Foules Participatives plus ou moins insuffisamment informées sur le sujet. Je vous ai déjà dit « tout le mal » que je pensais de Fred de la Compta sur Anaxago ou de Plum Fintech Ltd sur Seedrs.

Dans les deux cas, nous sommes face à une volonté forcément inachevée, notamment faute de moyens, pour réussir la substitution complète de l’homme (ou de la femme) par la machine.… Lire la suite

Share
Start-up, Laurent Alexandre, James Cameron et IBM face à l’Intelligence Artificielle

10 lessons de Georges Doriot, Professeur à Harvard, Général et Venture Capitalist

Je viens de lire en ce mois de juillet 2017 qui se termine, ou de dévorer devrais-je écrire, les 2 seuls ouvrages consacrés à la vie de Georges F. Doriot : The First Venture Capitalist par Udayan Gupta publié en 2004 et Creative Capital par Spencer E. Ante, sorti en 2008. L’été est une période, que je trouve chaque année propice, à la lecture de biographies, pour se régénérer les neurones avant la rentrée.

J’ai été impressionné par la rigueur de la pensée mondialiste de Georges Doriot tout au long de sa vie, par sa capacité constante à transformer ses idées en actions concrètes et bénéfiques pour l’économie et par sa vocation jamais perdue ou oubliée, à transmettre ses réflexions d’ordre professionnel ou même d’ordre privé, aux nouvelles générations.… Lire la suite

Share
10 lessons de Georges Doriot, Professeur à Harvard, Général et Venture Capitalist

L’indigence médiatique conséquence de l’absence de toute due diligence

Nous ne pouvons ensemble que déplorer l’absence de toute due diligence de la part des médias, quand ils se contentent juste de reprendre en l’état, les déclarations des créateurs d’une start-up, à la recherche de financements hypothétiques, sur une des (déjà trop ?) nombreuses plateformes d’Equity Crowdfunding.

Où est leur sens critique ? Où est l’analyse ?

Leurs auteurs vivent dans l’immédiateté d’une information et de sa courte durée de vie présumée et/ou espérée, alors que nous, en tant que futurs actionnaires potentiels, nous devons développer une stratégie d’investissement à long terme.… Lire la suite

Share
L’indigence médiatique conséquence de l’absence de toute due diligence