L’Equity Crowdfunding de Lovebox sur Sowefund passée au crible des 3 critères de notre fiche d’analyse

Souviens-toi de ces instants précieux
Qui ont rendu ton cœur si joyeux
(La Positive Attitude – Lorie – 2004)

Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du numérique a publié ce tweet hier matin, samedi 7 juillet 2018 :

🚄 ⚓️Lundi, direction Aix et Marseille, je m’installe avec mon cabinet à @thecampProvence pour 2 jours de rencontres ! On se parlera innovation du service public, accélération des startups FrenchTech, lutte contre l’illectronisme et cyber défense.

Je lui ai répondu spontanément toujours via Twitter :

Monsieur le ministre, donnons un objectif de qualité et non plus quantitatif à la French Tech pour sélectionner les start-up qui participent au CES et autres manifestations internationales.Lire la suite

Share
L’Equity Crowdfunding de Lovebox sur Sowefund passée au crible des 3 critères de notre fiche d’analyse

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : nouveau Waterloo ! épilogue 2018

« …Puis on revint au coq, mais Napoléon n’en voulait pas. « Le coq n’a point de force, il ne peut être l’image d’un empire comme la France. Il faut choisir entre l’aigle, l’éléphant et le lion. » Pour finir, le choix se porta sur l’aigle, … » (suite de l’extrait cité en début de l’épisode 1 tiré du livre Napoléon de Vincent CroninAlbin Michel -1979)

J’ai constaté une mini fissure dans l’édifice de la bien-pensance qui prévalait au moins jusqu’à fin 2017 : la nécessité de se focaliser sur une présence quantitative de la French Tech au CES.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : nouveau Waterloo ! épilogue 2018

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 3

Blade est la 3ème start-up de la liste alphabétique établie par Business France et est certainement la plus atypique par l’importance des moyens financiers déjà mobilisés. C’est une société par actions simplifiée au capital de 255 275 euros créée le 1er octobre 2015. En ces 2 ans d’existence, elle a réussi à lever en 3 fois, 64 millions d’euros. Les 2 cofondateurs de départ sont Emmanuel Freund qui assure les fonctions de président et Acher Criou, celles de directeur général.

La start-up propose principalement aux gamers (sa cible prioritaire), l’accès à un PC puissant distant, Shadow, via un boitier maison fourni.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 3