Bilan fastidieux mais nécessaire de mes 25 analyses individuelles de start-up sélectionnées par Business France pour participer au CES 2018 !

Business France avait sélectionné sur concours, avec l’aide d’un jury d’experts, 25 start-up, pour participer sous l’étendard de la French Tech, au CES 2018 de Las Vegas qui s’est tenu entre le 9 et le 12 janvier 2018. J’ai eu l’occasion de faire une speed-analysis de chacune, entre le 17 décembre et le 10 janvier.

Comme je le rappelais ici

Les 3 critères du jury pour choisir ces jeunes pousses forcément prometteuses étaient : le caractère innovant de leurs produits, leurs capacités à tirer tous les avantages d’une présence sur le CES et leur potentiel de réussite commerciale.Lire la suite

Share
Bilan fastidieux mais nécessaire de mes 25 analyses individuelles de start-up sélectionnées par Business France pour participer au CES 2018 !

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 2

Je vous présente la deuxième start-up sélectionnée par Business France que je soumets à une speed-analysis :

Aurasens est une société par actions simplifiée, créée le 25 février 2016 par deux ingénieurs, un diplômé de l’INSA de Toulouse : Olivier Zeller dit aussi DJ Kinahmi et un diplômé de l’École Centrale de Nantes, Nicolas Leroy. Nos 2 passionnés de musique et de technologie ont développé, dans une démarche plus artistique que commerciale, un premier prototype fonctionnel, pour un fauteuil The Voyager, équipé d’une trentaine de vibreurs actionnables, qui permettent de ressentir avec l’arrière de son corps, une musique conçue spécifiquement pour votre dos qui deviendrait votre 3ème oreille en quelque sorte.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 2

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 1

Napoléon nomma une commission chargée de choisir un emblème impérial. La commission recommanda le coq, gallus en latin. « Le coq est de basse-cour, grogna Napoléon. C’est un animal trop faible. » (court extrait de la page 272 de l’excellent livre Napoléon de l’auteur britannique Vincent Cronin édité chez Albin Michel en 1979 pour la traduction française.)

L’établissement public Business France a publié un communiqué de presse le 26 octobre dernier, pour annoncer qu’elle avait sélectionné sur concours, la crème de la crème des start-up, 25 au total, qui auront l’honneur d’exposer leurs innovations sous la bienveillante protection de notre coq rouge, emblème républicain de la French Tech, lors du prochain CES de Las Vegas, entre le 9 et le 12 janvier 2018.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 1