Les frelons asiatiques tueurs

A la différence de Sensorwake ou de The Lampster, Tiko avait renoncé prudemment à mettre en vente ses hypothétiques futures imprimantes 3D, au lendemain du dernier jour de sa campagne de Crowdfunding.

The Lampster et Sensorwake n’avaient pas eu la même pudeur et avaient proposé sans plus tarder aux consommateurs, d’acquérir leurs gadgets pas encore tout à fait conçus, chacune sur leur propre site web marchand, afin de pouvoir empocher immédiatement l’argent des ventes, sans remords. Pour les livraisons, on verrait plus tard !

C’est une pratique qui se développe chez les créateurs de campagnes de Crowdfunding, qui n’attendent plus la disponibilité de leurs produits, financés pourtant par les contributions des Foules Participatives, pour commencer la commercialisation sous forme de précommandes. Cette démarche mercantile est même encouragée par Indiegogo avec son programme InDemand exploité notamment par Golchi après une campagne de Crowdfunding… sur Kickstarter.

Bonjour la confusion ! Vous cliquez sur le bouton Précommandez maintenant de la page Kickstarter de la campagne terminée de Golchi et vous atterrissez sur le concurrent Indiegogo ! Ne réglez pas votre ordinateur, ce n’est pas un bug…

C’est le nouveau pont virtuel entre New York, siège social de Kickstarter et San Francisco, celui de Indiegogo.

Les précommandes constituent pour les créateurs une source d’argent frais sans devoir payer d’intérêts de retard à quiconque.

Pour les contributeurs qui ont financé souvent le rêve de ces créateurs, les 3 principaux inconvénients sont :

Inconvénient #1 : Les précommandes sont des tueurs de communautés. Elles ont l’effet d’essaims de frelons asiatiques à l’entrée de ruches d’abeilles. Les premiers contributeurs pourront les ressentir comme une trahison inoubliable.

Inconvénient #2 : Ces contributeurs penseront : Pourquoi se précipiter à participer à une campagne de Crowdfunding dans le futur, si les contreparties sont ensuite immédiatement proposées en précommandes ?

Inconvénient #3 : C’est une source d’inégalité de traitement entre contributeurs et clients, les premiers n’ayant aucune certitude d’être livrés en priorité. Les livraisons risquent de manquer singulièrement de transparence. Suivront-elles l’ordre des contributions, puis des précommandes ? Qui peut le garantir ?

Je dis que nous nous éloignons de l’esprit de l’économie participative… Certains de ces créateurs me répondront, par cynisme ou pragmatisme selon votre point de vue :

It’s the economy, stupid! ou en français C’est l’économie, stupide !

Share

Bullshit detector
Les frelons asiatiques tueurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *