L’Equity Crowdfunding des Boxers pour Super-Héros sur Sowefund !

Spartan est une société par actions simplifiée au capital de 5 583 euros, créée le 12 mai 2017 à Bagnolet. Arthur Ménard, le karatéka de l’équipe, en est le président et actionnaire largement majoritaire, quant à Thomas Calichiama le golfeur et Pierre-Louis Boyer l’escaladeur, ils se partagent à égalité les fonctions de directeur général mais pas le capital restant : Thomas et Pierre-Louis sont propriétaires de la start-up respectivement à hauteur de 25% et 5%.

Nos 3 associés ont pour ambition de se faire des couilles en or, si vous m’autorisez l’expression de circonstance, en nous les protégeant messieurs, avec des boxers cousus avec du fil d’argent. Spartan veut surfer sur une de nos nouvelles peurs potentielles, en commercialisant un modèle de boxer made in China antibactérien, désodorisant et surtout qui nous protégerait contre les risques supposés pour la santé, des radiations émises par notre smartphone. Le prix à l’unité du slip protecteur est de 42 euros, soit environ 10 fois celui d’un boxer d’entrée de gamme ou un montant comparable à ceux de Hugo Boss, Calvin Klein ou d’Emporio Armani,… mais ce sont des marques déjà bien établies sur le marché.

La très jeune société a rejoint depuis le lundi 3 juillet 2017, Station F, le plus grand élevage intensif d’entrepreneurs en batterie de 18 à 70 ans au monde, créé par Xavier Niel.

Spartan cherche à lever 750 000 euros sur Sowefund, avec un ticket minimum d’entrée au capital de 500 euros, soit l’équivalent de 12 boxers Spartan. La valorisation pre-money correspond à 45 238 boxers, de quoi s’assurer 124 années de protection, pour un même mâle, qui voudrait participer activement à la future colonisation de la planète Mars organisée par Elon Musk.

Spartan a lancé une première campagne de Crowdfunding sur Indiegogo entre décembre 2015 et le 1er janvier 2016. Elle lui a permis de collecter 20 106 dollars auprès de 204 donateurs.

Elle a lancé un peu plus d’un an plus tard, une deuxième campagne de Crowdfunding sur Kickstarter. Au 11 mars 2017, 22 358 euros ont été collectés auprès de 183 contributeurs. Les livraisons étaient promises pour juin de la même année mais elles ont été retardées à juillet.

On ne peut pas trop dire que la planète masculine se soit mobilisée massivement pour défendre ses capacités de reproduction pendant ces deux collectes. Pardonnez encore ma vulgarité, mais j’ai identifié 3 couilles dans ce projet qui expliquent au moins en partie, ces résultats très modestes au regard des ambitions affichées par ses créateurs.

Couille #1: Spartan propose une solution fonctionnelle mais qui répond à un faux problème

Je n’ai pas trouvé de preuves scientifiques irréfutables d’une causalité certaine entre les ondes émises par notre téléphone portable restée dans une poche de pantalon et l’apparition d’un cancer des testicules ou un diagnostique d’infertilité masculine. Même si le Spartan bloque bien les ondes émises par votre téléphone portable, ses effets négatifs sont toujours supposés mais jamais prouvés. Pour plus de détails, je vous renvoie à l’étude de l’Université d’Exeter intitulée : Effect of mobile telephones on sperm quality: A systematic review et publiée en 2014. Elle est intéressante car elle fait une synthèse de toutes les études publiées sur le sujet avant cette date. Je vous livre sa courte conclusion :

Our analyses indicate negative associations between mobile phone
exposure on sperm viability and motility. The effects on concentration
are more equivocal. Further research is required to quantify these
effects more precisely and to evaluate the clinical importance of the
risk to both sub-fertile men and the general population.


Couille #2 :
Spartan surestime la taille réelle du marché

En mai 2014, un jeune professeur de physique en Suisse d’origine britannique, Joseph Perkins, a créé la société Wireless Armour Ltd pour commercialiser son invention de boxers aux vertus magiques, semblables à ceux de Spartan, mais avec deux années d’avance. Malgré une couverture médiatique imposante au lancement, qui n’est pas sans rappeler celle de Spartan, l’activité sur les réseaux sociaux est entrée en hibernation depuis le 19 octobre 2015. Est-ce faute de résultats commerciaux ? J’ai contacté notre Hibernatus par émail mais je n’ai pas eu de réponse.

Wireless Armour avait également fait une campagne de Crowdfunding sur Indiegogo en mai-juin 2014 pour financer la fabrication de ses boxers. Curieuse coïncidence, elle avait collecté 20 836 dollars (16 165 livres convertis au cours du jour) auprès de 265 contributeurs, soit un montant très très proche de celle sur Indiegogo de Spartan, qui avait collecté elle, je vous le rappelle, 20 106 dollars…

Arthur, Pierre-Louis et Thomas me font penser à un groupe de pêcheurs compétents qui se seraient équipés matériellement pour espérer attraper d’énormes bancs de bars mais en visant une flaque d’eau…

Couille #3 : Spartan sous-estime par contre la concurrence immédiate et potentiellement future

Spartan sous-estime la concurrence comme l’illustrent ces quelques déclarations extraites de la page du projet sur Sowefund : Wireless Armour ne constitue pas un concurrent sérieux… Belly Armor ne constitue pas un véritable concurrent du fait de son positionnement… les grands acteurs sur le marché des sous-vêtements masculins (DIM, Eminence) constituent une solution de sortie à court terme pour SPARTAN…

Si les actions marketing nombreuses, culotées et intelligentes de l’équipe de Spartan réussissaient malgré tout à faire un miracle, en transformant la flaque d’eau en océan bleu, alors n’importe quel acteur reconnu du marché des boxers classiques pourrait lancer à son tour sa propre gamme, car de l’aveu même de ses créateurs, il est impossible de protéger avec un brevet leurs boxers.

Ma conclusion est que ce marché de protection des couilles, burnes, roustons, roupettes, parties, joyeuses,… ne sera pas aussi lucratif qu’espérés par ses créateurs si j’en crois leurs prévisions de vente. Le célèbre entrepreneur britannique, créateur du groupe Virgin, Richard Branson a déclaré au sujet de Joseph Perkins :

He’s invented underpants for Super Heroes!

Mais même dans le monde fantastique de Marvel et Sony, les Super-Héros ne sont peut-être pas si nombreux que cela…

Share

Bullshit detector
L’Equity Crowdfunding des Boxers pour Super-Héros sur Sowefund !

Une réflexion au sujet de « L’Equity Crowdfunding des Boxers pour Super-Héros sur Sowefund ! »

  1. Giorgio dit :

    Je partage votre avis Michel ,
    on n’est pas obligé de porter un smartphone dans sa poche de pantalon et d’avoir une cage de faraday dans un caleçon pour protéger nos chères burnes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *