L’Equity Crowdfunding de Moonlighting sur Republic passée au crible des 3 critères de notre fiche d’analyse

All human beings are entrepreneurs. When we were in the caves, we were all self-employed… finding our food, feeding ourselves. That’s where human history began. As civilization came, we suppressed it. We became ‘labor’ because they stamped us, ‘You are labor.’ We forgot that we are entrepreneurs. (Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix et pionnier de la microfinance)

Moonlighting LLC est une société américaine créée à Charlottesville dans l’État de Virginie en 2014, par 3 cofondateurs expérimentés : Jeff Tennery, Chief Executive Officer (CEO), Roy Slater, Chief Operating Officer (COO) et Ritesh Johar, Chief Technology Officer (CTO). La start-up a un effectif total très lean au regard du travail déjà accompli, de seulement 12 personnes.

Ouvrons le Cambridge Dictionary puis rajoutons un soupçon d’étymologie…😉

La définition du mot moonlighting, pas si commun ou ordinaire qu’il en a l’air, dans le Cambridge Dictionary, nous renseigne partiellement sur l’activité de la start-up américaine du même nom.

Par contraste involontaire, elle nous éclaire aussi sur un changement d’époque, que l’ouvrage de référence en ligne britannique, n’a pas encore totalement capté et intégré dans sa seconde partie :

the act of working at an extra job, especially without telling your main employer

ou dans les 2 premiers exemples qui suivent, donnés en illustration :

You’ll lose your job if the boss finds out you’ve been moonlighting.

The city allows moonlighting, but employees first must get approval from a supervisor.

Heureusement les deux derniers sont plus pertinents en ce début du XXIe siècle, même si la dernière phrase ne saisit pas bien la caractéristique structurelle de ce profond changement ÀMHA :

Moonlighting could make a noticeable difference to your income and ultimately to your standard of living.

Could moonlighting be the way to set up a business during a recession?

Périmées aussi ces allusions étymologiques au travail clandestin ou littéralement à la lumière de la lune. Au XIXe siècle, moonlighting était même synonyme d’activités criminelles de nuit, tel que nous en informe succinctement le site spécialisé Etymonline.

Aujourd’hui ? Moonlighting est tout simplement le Poster child de la gig economy !

La start-up Moonlighting est super bien positionnée afin de profiter au maximum d’un nouveau siècle où les petits boulots et autres missions de courte durée sont en train de devenir la norme sociale partout dans le monde occidental. On peut le déplorer ou au contraire en maximiser les effets positifs à titre personnel, surtout si vous faites partie de la génération Millenium.

Moonlighting est une plate-forme opérationnelle accessible sur ordinateur de bureau ou smartphone, qui met en relation des chercheurs de talents avec des personnes qui cherchent à arrondir leurs fins de mois voir leurs débuts.😉

Moonlighting a lancé une campagne d’Equity Crowdfunding sur la plate-forme Republic malgré son projet d‘ICO évoqué dans un précédent post, le temps peut-être d’y voir plus clair sur une législation US toujours in progress

À travers cette demande publique de financement participatif, elle cherche à lever auprès d’investisseurs individuels, 1 070 000 dollars soit le maximum autorisé par la loi made in Washington.

Vous pouvez investir à partir de 100 dollars sur une valorisation pre money de 28 millions de dollars. Pour plus de détails sur les modalités pratiques de cette opportunité d’investissement, je vous invite à vous rendre directement sur la page dédiée du site Republic.

Chaque travailleur freelance pourra ainsi devenir actionnaire de la plate-forme qu’il utilise pour trouver des missions, ce qui serait une belle preuve de confiance réciproque dans la durée !

Je vous propose sans plus tarder, d’examiner ensemble Moonlighting selon le format standardisé et simple de notre fiche d’analyse.

Désirabilité

J’ai écrit dans un précédent et premier post consacré à l’ICO de Talao, le 22 avril 2018, sur leur invité surprise :

Élément distinctif essentiel, Jeff met au centre de sa stratégie pour Moonlighting, les intérêts économiques des freelances et cela se voit au quotidien dans la communication de son entreprise sur Twitter. De nombreux tweets sont consacrés à des portraits d’indépendants avec 17 100 personnes qui les suivent sur son compte contre 1 632 pour celui de Talao.

Moonlighting permet en plus, à ces travailleurs indépendants qui ont un projet professionnel personnel ambitieux, de le présenter sur la partie Crowdfunding de sa plate-forme, pour trouver le financement, moyennant une commission de 5%. Cette initiative se nomme Tell your Moon$hot Story.

Faisabilité

Je vous renvoie une nouvelle fois sur un second extrait du post cité plus haut :

Elle compte plus de 600 000 freelances enregistrés dont 47 427 actifs le samedi 28 avril 2018 à 17 heures.

Modèle Économique

Le modèle économique est aussi transparent que Kiss (Keep It Simple, Stupid).

Le travailleur qui offre ses services paye un abonnement mensuel et forfaitaire de 10 dollars pour avoir accès à toutes les fonctions de la plate-forme ou 100 dollars par an.

L’employeur potentiel peut poster une annonce pendant une durée de 30 jours pour un montant entre 40 et 100 dollars. Ce paiement lui permet d’être mis en relation directe avec les candidats les mieux qualifiés pour répondre à ses besoins.

Comme me l’a précisé Talao dans la seconde partie d’un deuxième tweet :

2/2 nous nous concentrons plus sur le marché de l’expertise à la demande, sur des secteurs en tension et des prestations longues. Même marché effectivement que @moonlighting, mais pas le même segment. Nos vrais concurrents, vous les connaissez ;): @toptal @GLG @Upwork

puis d’un troisième :

Coté concurrent blockchain, on pourrait citer par exemple qui a un positionnement proche (voire ), avec comme concurrent sur la partie décentralisation de l’identité (notre réputation vault).

ou juste avant dès ce premier tweet :

1/2 – Bonjour @MichelNizon . Interessante démarche de @Moonlighting de passer par du CF, l’idée est surement de recruter encore plus de jobber. Si côté techno nous avons bcp en commun (sauf leur appli, au top), ils sont plus sur le marché du jobbing comme connectjob.io

Talao en tritweetant n’a fait que saisir opportunément la perche tendue par mon tweet daté du 29 août qui en fait s’adressait à tout le monde :

Mon prochain post publié dimanche soir sera consacré à la campagne d’Equity #Crowdfunding de (@Moonlighting) sur (@joinrepubli) : concurrent américain direct du français (@TalaoDAO) ! Merci de me donner votre avis, j’intègrerai vos tweets ! #freelancing

La concurrence est sévère mais mon petit doigt me dit que ce qui fera véritablement la différence pour Moonlighting, c’est sa Human Touch unique, vis à vis de toutes les personnes inscrites sur sa plate-forme.

Je termine par ce tweet de Jeff Tennery, CEO de Moonlighting, daté du 25 août :


Share

L’Equity Crowdfunding de Moonlighting sur Republic passée au crible des 3 critères de notre fiche d’analyse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *