Les contributeurs l’auront dans l’os !

Ne cherche plus à cacher ta surdité ; que l’Art aussi en ait connaissance. (Ludwig Van Beethoven – 1806)

Le 31 mai 2016, Yohann a laissé ce commentaire :

Je me posais aussi la question du bullshit sur ce casque audio qui diffuse par conduction osseuse. C’est un gadget technophile qui a récolté déjà 800 000 dollars et qui donne super envie. Info, ou intox d’après-vous ?

J’ai répondu à Yohann le 1er juin 2016 :

Merci pour avoir actionné le bullshit detector pour le casque Batband. Même si la campagne de Crowdfunding est terminée, les contributeurs n’ont encore rien reçu. Je publierai le prochain post sur cette campagne Kickstarter le vendredi 3 juin.

Nous sommes le vendredi 3 juin et je vous livre donc mon analyse.

Batband est un casque audio avec microphone intégré Bluetooth de couleur noire ressemblant à un bandeau serre-tête que l’on placerait à l’horizontal au milieu de la nuque, comme pour maintenir ses cheveux. Cet accessoire à la forme stylée est en acier flexible, recouvert d’un rembourrage pour essayer de rendre sa fixation au crâne plus supportable pendant plusieurs heures d’affilée.

Affublé de ce casque sur la tête dans la rue, ses deux extrémités collées sur les tempes, les passants pourraient penser à juste titre, que son heureux porteur extraverti, sort tout droit du vaisseau spatial Enterprise de Star Trek.

Vos Google Glass sont mortes ? Alors vive le Batband !

L’accessoire hi-fi a été inventé par la Studio Banana Things, division de Studio Banana, société spécialisée dans le design à Londres.

Pour mettre au point le Batband, la Studio Banana Things s’est entourée de 2 partenaires : l’Université de Bangor dans le pays de Galles à travers sa structure de transfert de technologies Innovation quarter et le studio de design Postler Ferguson, basé à Londres.

La campagne de Crowdfunding du Batband sur Kickstarter a débuté le 8 septembre et s’est terminée le 28 octobre 2015. L’Objectif Financier Minimum était de 150 000 dollars et 821 015 dollars ont été collectés au bout de ces 49 jours. Le million de dollars espéré pour développer une application mobile complémentaire n’a pas été atteint.

Les 5 034 casques, promis en contreparties de tous les dollars encaissés par la société londonienne, n’ont pas été envoyés aux contributeurs, à la date initialement prévue d’avril 2016. Les livraisons ont été repoussées au mois de juillet. Ce serait la faute au nouvel an chinois…

Le casque est proposé après la campagne sur Kickstarter, en précommandes sur le site web de la Studio Banana Things, au prix de 179 euros, et depuis le 26 mai 2016, sur Indiegogo dans le cadre de leur offre InDemand, au prix de 199 dollars. Le futur prix public conseillé du casque est de 250 dollars. Les produits de la Banane de Londres seraient-ils aussi chers que ceux de la Pomme de Cupertino ? 😉

Un casque audio qui diffuserait le son par conduction osseuse ? Une société à l’origine de ce projet qui s’appelle Studio Banana ?

Il est tout à fait naturel d’actionner son bullshit detector !

je veux partager avec vous, cher ami lecteur, 3 raisons qui font que mon bullshit detector n’a cependant pas identifié d’intox :

Raison #1 : La conduction osseuse est un phénomène dont la découverte ne date pas de 2015

Selon Wikipedia, la conduction osseuse ou l’ostéophonie désigne le phénomène de propagation du son jusqu’à l’oreille interne via les os du crâne. Ce procédé aurait été expérimenté la première fois, sous forme d’un bricolage rudimentaire, au début du XIXème siècle par Ludvig Van Beethoven, afin qu’il puisse continuer à composer sa musique malgré sa surdité.

Ce conduit naturel d’écoute alternatif est exploité depuis le XXème siècle par des appareils auditifs pour malentendants et par des systèmes de communication à l’usage réservé des militaires et des forces de police sur les terrains d’opérations. Ces outils diffusent la voix uniquement audible à son récepteur et libèrent les oreilles pour continuer à entendre tous les bruits extérieurs.

Raison #2 : Les casques grand public à conduction osseuse sont commercialisés au moins depuis 2011

Les casques à conduction osseuse sont la spécialité de la société AfterShokz fondée en 2011 à Syracuse, ville dans l’État de New York. Sa gamme de casques micro filaires ou Bluetooth visent plus particulièrement les sportifs amateurs qui pratiquent la course à pied ou le vélo. Coïncidence, cette start-up a financé sa dernière création, le Trekz Titanium grâce à une campagne de Crowdfunding sur Indiegogo. Elle s’est déroulée pendant une période de 60 jours, entre le 16 août et le 16 octobre 2015, chevauchant partiellement celle de la campagne de la Studio Banana Things. Elle a collecté 654 916 dollars auprès de 4 888 contributeurs. Le prix proposé pour le Trekz Titanium était de 99 dollars pour un futur prix public conseillé de 129 dollars. C’est presque moitié moins cher que le Batband ! A la différence du Batband, tous les Trekz Titanium ont bien été expédiés à la date prévue à leurs heureux contributeurs !

Raison #3 : La Studio Banana Things est un vétéran de plusieurs campagnes de Crowdfunding réussies sur Kickstarter

La Studio Banana Things avait déjà à son actif, 4 campagnes réussies entre 2012 et 2014 dont 3 pour Ostrich Pillow, une gamme d’oreillers enveloppant. Ils permettent d’improviser des siestes en s’isolant du bruit et de la lumière mais pas du regard interloqué des curieux qui vous entourent. Les contributeurs de ces 4 campagnes précédentes ont tous été livrés de leurs contreparties promises.

Le 22 mars 2016, la Studio Banana Things a lancé une sixième campagne de Crowdfunding sur Kickstarter pour un sac transformable, le Owlbag dont la forme s’adapte en fonction de vos besoins du jour. La société a été obligée d’annuler le 26 avril la campagne avant la date de fin programmée au 2 mai, car le succès n’était pas au rendez-vous. Cet échec est attribué par les créateurs aux prix des contreparties jugés trop élevés. Ils ne voulaient pas faire de compromis avec la qualité des matériaux utilisés.

La Studio Banana Things a violé une règle simple mais non écrite : ne jamais proposer à sa communauté un nouvel objet à financer sous forme d’une nouvelle campagne de Crowdfunding, avant d’avoir livré les contreparties de la campagne précédente.

Pour les 3 raisons que je viens de décrire, je pense que la Studio Banana Things finira par livrer les casques comme elle s’y est engagée. Mais est-ce que la qualité audio sera pour autant au rendez-vous ? Il est prématuré pour le savoir…

De toute façon, Je trouve le Batband prétentieux et surtout pas très pratique, potentiellement gênant ou douloureux à supporter sur sa tête. A mon humble avis, le Batband s’adresse en priorité à des hipsters, adopteurs précoces par nature. Le choix des 2 mannequins, un homme et une femme, en photos sur la page de la campagne renforce cette impression de sophistication tape-à-l’oeil. Enfin, j’aurais peur que ce casque ne tienne pas fixé à ma nuque ou de me le faire arracher par un voleur à la tire.

Je préfère au-delà de son prix beaucoup plus doux, le Trekz Titanium au design plus simple et mieux pensé pour un usage quotidien. Il a deux branches qui se calent parfaitement au-dessus de chaque oreille sans la recouvrir.

Auriez-vous participé à la campagne de Crowdfunding du Trekz Titanium sur Indiegogo ou à celle du Batband sur Kickstarter ?


Share

Les contributeurs l’auront dans l’os !

6 réflexions au sujet de « Les contributeurs l’auront dans l’os ! »

  1. Merci pour ces informations. Toutes ses données sont très rassurantes en effet.
    D’ailleurs, Je n’avais pas vu l’autre casque qui doit surement mieux tenir.
    J’aimerais beaucoup essayé ce type de casque, voir déjà si la qualité d’écoute équivaut à celle du tympan.
    Les produits sont peut etre bien mais pour le référencement, va falloir repasser.

    Voila ce qu’on trouve sur google en 1er position 🙂
    https://snowpeak.com/products/trek-700-titanium?variant=671149481

      1. Alexandre Souchko dit :

        bonjour , je trouve votre blog très pertinent . je dirais même il est excellent ,car il est d’utilité public pour éviter le discréditer le crowfunding .
        en tant qu’inventeur indépendant, je m’intéresse naturellement aux modes de financements participatifs (kickstarter , indiegogo et quirky entre autre)
        je suis comme vous; il faut démasquer les arnaques.
        dans Nizon il ya ZO comme Zoro
        je vous soutiens .
        Cordialement
        Alexandre Souchko

        1. Merci Alexandre pour votre commentaire très positif et qui me touche. N’hésitez pas à partager toute campagne de Crowdfunding qui pourrait vous sembler être une arnaque. Cordialement. Michel Nizon

  2. arnaud dit :

    Vous pouvez le ranger desormais dans la categorie bullshit. Je l’ai reçu. Ce n’est que deux minables ecouteurs insérés dans un serre tête. Pas de bone conduction. Un son qui n’en est pas un et tous les occupants des pieces autour de vous entendent votre musique. Rien de ce qui a été vendu n’est réalisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *