Le bonimenteur 2.0

Le boniment est tout simplement la fable destinée à donner à chaque tour d’escamotage l’apparence de la vérité. (Jean-Eugène Robert-Houdin – Comment on devient sorcier – 1871)

Georges Vaccaro a formulé le 23 mai 2016 le commentaire suivant : « mon bullshit detector m’alerte sur les oreillettes simultanées de traduction : Waverly Labs creates first in-ear language translator. Merci de vos avis »

J’ai répondu à Georges le 24 mai : « Il est important effectivement d’activer son bullshit detector avant la fin d’une campagne de Crowdfunding. La campagne sur Indiegogo commence le 25 mai 2016. Je publierai mon prochain article sur ce sujet vendredi 27 mai… »

Nous sommes le 27 mai et je vous livre comme convenu, mon analyse sur la campagne de Crowdfunding de Waverly Labs pour financer The Pilot. C’est une paire d’oreillettes Bluetooth, qui permettraient à 2 personnes en train de converser chacune dans une langue différente, de se comprendre grâce à une traduction en temps réel.

La présentation sur la page Indiegogo du projet fait naturellement penser à une version miniaturisée du Traducteur Universel de Star Trek ou au Poisson Babel du roman de Douglas Adams : Le guide du voyageur Galactique.

The Pilot a bénéficié d’une couverture médiatique exceptionnelle qui a précédé le lancement de la campagne de Crowdfunding. Pourtant aucun journaliste n’a pu voir ou tester le gadget aux propriétés magiques puisqu’il n’existe pas, ni en version définitive, ni sous forme d’un prototype montrable dans la réalité.

La majorité des médias se sont contentés de reprendre mot pour mot les déclarations écrites du créateur.

Le 27 mai 2016 au matin, la campagne de Crowdfunding a collecté au bout de 48 heures, 1 475 657 dollars auprès de 6 552 donateurs. L’Objectif Financier Minimum était de 75 000 dollars et il y a encore 28 jours pour atteindre ou dépasser un second million de dollars. La livraison des oreillettes The Pilot est prévue pour mai 2017. Le prix d’une paire de cette technologie à l’allure futuriste est quand même de 199 dollars sans compter les frais de livraison.

Tous ces dollars collectés mesurent le niveau de désir des Foules Sentimentales pour s’affranchir de toute barrière linguistique. Plus un objet est cool, plus il suscite l’adhésion des foules qui n’hésitent pas à sortir leur portefeuille virtuel. La raison et le scepticisme font alors place à la seule pensée magique. Ces Foules Participatives semblent avoir oublié que la seule façon d’avoir une conversation en temps réel est d’apprendre et de maîtriser la langue de son interlocuteur.

Mon bullshit detector personnel a simplement explosé son compteur devant autant de déclarations non étayées par des faits.

Son créateur Andrew Ochoa est un bonimenteur 2.0. Wikipédia nous donne une définition très complète de son double dans le monde physique dont voici un extrait :

Un bonimenteur est une personne qui utilise la parole en affirmant des qualités qui séduisent, accentuant certaines pour tromper le public, généralement pour vendre des produits ou des services, des choses ou des idées. Il donne à des illusions un caractère authentique et contourne les possibilités de clarification en usant de supercherie.

On trouve généralement le bonimenteur 1.0 sur les foires et les marchés. La plateforme de Crowdfunding Indiegogo est devenue une immense foire virtuelle où de nombreux bonimenteurs 2.0 vous présentent des merveilles de technologie qui n’existent pas. Indiegogo est leur terrain de prédation favori !

Notre bonimenteur 2.0 utilise 3 stratagèmes pour collecter ses millions de dollars :

Stratagème #1 : Il raconte une fable

Andrew Ochoa énonce une belle histoire d’amour qui serait à l’origine du projet dans une vidéo d’introduction d’une durée de 2 minutes et 40 secondes. C’est pour pouvoir parler à sa petite amie française qu’il aurait eu l’idée de ce projet et décidé d’y consacrer les deux dernières années de sa vie professionnelle. Andrew ne précise pas que la jeune femme dans la vidéo est une actrice, dont le nom est Elodie Rose ou Elodie Di Palo Burrone. Elodie est tout à fait convaincante dans son rôle de composition de petite amie d’Andrew et pour nous persuader que les oreillettes traduisent parfaitement. Cette vidéo est donc une totale fiction et il faut prendre avec des pincettes la dernière phrase de ce long clip publicitaire : It’s real.

Le bonimenteur se sert de la presse pour convaincre. Dans l’esprit des Foules Sentimentales, ce qui est écrit dans leur média préféré est vrai. Des phrases extraites minutieusement de ces articles et coupées de leur contexte sont publiées sur la page du projet. Le bonimenteur n’a besoin d’utiliser aucune violence pour vous soutirer votre argent. Il opère sous anesthésie euphorisante et vous n’exprimez pas de regrets avant d’utiliser l’objet convoité.

Stratagème #2 : Il esquive tout détail

Andrew nous offrait sur son site web, une description de loreillette The Pilot volontairement très vague :

The Pilot utilise les dernières avancées en reconnaissance vocale, traduction automatique et technologies portables pour permettre de converser en s’affranchissant des barrières linguistiques. Là ou d’autres oreillettes sont conçues pour suivre votre forme physique ou améliorer la qualité de l’audio, notre mission est de s’affranchir de ces barrières. La science-fiction utilise de nombreux mots pour nommer ces oreillettes, nous, nous les appelons The Pilot.

Nous restons sur notre faim concernant le niveau d’avancement exact du projet, les problèmes techniques rencontrés, les technologies intégrées, comment l’argent des contributeurs sera utilisé,…

Andrew nous informe seulement que Waverly Labs est basée à New York mais ne communique aucune adresse physique. La seule domiciliation de Waverly Labs trouvée est sur Linkedin : Calle Laguna del Marquesado Nª 19, Nave 16 Edificio Adriana 1ª Planta, Polígono Industrial La Resina (Villaverde), Madrid, Espagne. Ce doit être un ancien établissement… La société Waverly Labs Inc est une société enregistrée dans l’État du Delaware.

Stratagème #3 : Il livrera sans doute les contreparties mais…

Le titre et la légende de la campagne laissent le contributeur potentiel penser qu’il s’agit d’oreillettes intelligentes : Smart earpieces et que ce sont les oreillettes qui opèrent la traduction : The Pilot is an earpiece which translates between languages.

Cette présentation est trompeuse et la réalité est plus ordinaire si je peux m’exprimer ainsi. Je pense qu’il s’agit de simples oreillettes Bluetooth, personnalisées avec un design original, dont le prix d’achat d’une paire, est inférieur à 20 dollars. Vous pouvez passer votre commande sans vous rendre à Shenzhen, en visitant simplement le site web chinois Alibaba.

C’est l’application sur smartphone qui traduira les phrases et pas les oreillettes. Elle utilisera certainement Google Translate déjà disponible gratuitement avec une couche logiciel supplémentaire créée par son développeur de la République d’Ouzbékistan, Georgiy Konovalov.

Simplement il ne s’agira pas de traduction en temps réel, l’application ne pourra pas plus traduire des phrases longues ou prendre en compte le contexte et la dimension culturelle de toute discussion.

Les contributeurs à cette campagne de Crowdfunding expérimenteront rapidement après la livraison de leur contrepartie, les limites de l’application. Dans le meilleur des cas, ils finiront par utiliser les oreillettes payées au prix fort uniquement pour écouter de la musique !

Share

Bullshit detector
Le bonimenteur 2.0

7 réflexions au sujet de « Le bonimenteur 2.0 »

  1. Lindsay dit :

    Many companies are Located in Delaware and are Known to be Sham companies because Delaware is a tax haven to hide money. You may want to look Into that as well.

    1. Merci Yohann pour l’adresse de ce site qui peut aider à visualiser l’évolution d’un site web d’un créateur à travers le temps. En enlevant à la fin /blog/, on peut aussi suivre le contenu de cette adresse web depuis sa création dans ce cas, en 2014. J’ai appris ainsi qu’au début, Waverly Labs n’évoquait pas la traduction simultanée comme usage pour ses oreillettes…

    1. Merci pour avoir actionné le bullshit detector pour le casque BatBand. Même si la campagne de Crowdfunding est terminée, les contributeurs n’ont encore rien reçu. Je publierai le prochain post sur cette campagne Kickstarter le vendredi 3 juin.

  2. Marcel dit :

    A quand l’application smartphone sur un détecteur de mensonges capable de détecter les bonimenteurs 2.0 chasseur de capital , cela éviterait bien des déconvenues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *