La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 20/25

La société AC&B est une société par actions simplifiée au dernier capital publié de 132 480  euros à Rosières, près de Troyes dans l’Aube, cofondée le 14 février 2012 par Morgan Acas diplômé de la Sup de Co locale, son président et par Thomas Dauxerre. Elle exerce son activité commerciale sous ses marques Romy et Romy Paris. Les derniers comptes déposés, ceux de 2016, l’ont été avec déclaration de confidentialité selon le site web d’Infogreffe. Des pertes, ça pourrait faire mauvaise figure !

Romy a développé une machine brevetée, Figure, qui reliée à une application sur smartphone, permet de connaître votre type de peau, en déduit une formule de crème de soin qui vous soit adaptée et la fabrique sous vos yeux, ébahis je l’espère 😉, à partir des capsules en forme de chers boutons, que vous aurez choisi de lui confier. Tout cela peut se faire à votre domicile pour la somme de 790 euros TTC ou en location ou dans une des boutiques éphémères ouvertes à Paris.

On ne naît pas marque de luxe, on le devient !

La start-up utilise les codes du luxe de Nespresso pour l’aspect visuel intérieur de ses points de vente et aussi pour les noms impossible à se souvenir de ses différents boutons qui devront être conservés au frigo, pour raison de fraîcheur absolue, le temps que vous vous en souvenez 😉. Ils sont commercialisés et protégés comme des boutons, par plaque de 10, au prix de 12 euros TTC.

On dirait que leurs noms ont été conçus pour vous donner des boutons  😉 si vous essayez de les mémoriser : Sahel Plankton, Hexapeptide-8, Moringa Seeds, Greek Islands Pistachios, Wild Acanthus, Sorghum Juice. Heureusement chaque référence est relié à un numéro, mais c’est moins chic ! Tout cela me fait penser à la chanson de Boris Vian :

 J´suis snob… J´suis snob

C´est vraiment l´seul défaut que j´gobe

Si on additionne le prix de la machine et des boutons, cela fait cher l’extracteur de fraicheur pour nourrir votre peau, comparé à l’Omega 8226, vendu par Amazon au prix de 399 euros TTC.

Romy avait déjà été sélectionnée en 2015 par Business France afin de participer au CES 2016 dans le cadre de la French Tech, avant même d’avoir conquis la France ou même Paris… Voici le libellé contenu dans le communiqué de presse publié par Business France à l’époque :

Après 5 années de R&D, ROMY Paris vient de dévoiler son assistant beauté connecté, FIGURE, permettant de formuler instantanément, chez soi, la juste dose de soin visage ultra-personnalisé,Maison cosmétique inédite, Made in France, ROMY Paris marque une rupture sur le marché de la cosmétique haut de gamme.

Romy nous revient sélectionnée à nouveau en 2017 pour l’édition 2018 du CES avec ce libellé plus flou et donc très interchangeable avec le premier.

 Je préfère vous prévenir : Accrochez-vous si vous ne parlez/ne comprenez pas le Gobbledygook 😉!

Un soin frais pour la peau. Grâce à une technologie de formulation multibrevetée de percussion  instantanée des actifs, Romy formule enfin du sain et du frais, à l’instar des jus pressés à froid. Entrez dans l’ère de l’hyper fraicheur et de l’hyper adaptabilité. Romy Paris, fresh care for skin.

Avec ce type de communication, bien évidemment, Romy ne suscite aucune conversation sur les réseaux sociaux, ce qui est très très inquiétant pour son avenir commercial, même si la page Facebook curieusement ne date que du 4 août 2017… Chaque nouveau post sur le premier réseau social au monde génère seulement et tout au plus, une vingtaine de vues et je suis généreux. J’ai ainsi pu remarquer facilement ce court et rare commentaire publié le 20 septembre 2017, sous un post du 3 septembre de la même année (vous remarquez l’immédiateté des réponses) qui annonçait l’ouverture d’une boutique éphémère :

ca se la joue glossier

Et c’est bien là le problème AMHA. La start-up new-yorkaise Glossier va arriver en France courant 2018. Elle a été fondée en 2014 par Emily Weiss, à l’âge de 29 ans, créatrice du blog Into the Gloss, qu’elle anime depuis 2010. Elle a levé à ce jour, en 3 fois (amorçage, série A et série B), 34,4 millions de dollars pour se donner notamment les moyens de ses ambitions européennes, à partir de Londres. Elle distribue exclusivement ses propres produits, 24, conçus en suivant un triptyque redoutablement efficace auprès des milléniums qui les recommandent malheureusement pour Romy, aussi à leur mère : Ask,
Listen and Build/Churn Out.

Les prix sont plus accessibles, entre 12 et 35 dollars et le compte
Instagram de Glossier compte 904 000 abonnées ce soir contre 2 208 pour Romy.

Décidément, difficile d’être des garçons dans un univers féminin.  Romy se veut High Tech mais est en fait très Low Touch. Glossier est peut-être Low Tech mais est très High Touch sur les réseaux sociaux.

Personnellement pour ces raisons, je n’aurais pas recommandé le redoublement avec une année de retard de Romy pour le CES 2018. Romy n’a rien à apprendre aux américains et surtout pas à la new-yorkaise Emily. C’est dans le moins pire des cas, une dispersion qui distrait de l’essentiel : devenir profitable en France avant de vouloir partir une deuxième fois à la conquête de l’Amérique pendant que s’annonce en France un nouveau Cheval de Troie encore plus dangereux sous les traits de cette jeune dirigeante.

je conclus et je vous le garantis sans aucun maquillage 😉 qu’il s’agit encore d’une erreur de casting et le score s’établit à Austerlitz 4 – Waterloo 16.

Je vous donne rendez-vous demain samedi, encore une fois dans la soirée, pour ma speed-analysis de Snips ! Ce sera l’épisode 21/25. On s’approche de la fin et malheureusement j’ai bien peur que nous nous acheminons, comme l’a tweeté déjà Jean-Luc Mordoh, vers un Waterloo 2.0 :

Le #CES2018 de Las Vegas par @MichelNizon est ma série préférée ! C’est du Waterloo 2.0 ! #Startups #Innovations #FrenchTech

Share

Bullshit detector
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 20/25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *