La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 17/25

Miraxess est une société par actions simplifiée à Fleurieu-sur-Saône, dans le département du Rhône, au capital de seulement 31000 euros, créée le 3 novembre 2015 par Yanis Anteur, qui exerce les fonctions de président.

La start-up a créé une station d’accueil, The Mirabook, afin de transformer votre mobile Android en véritable ordinateur portable, lors de vos déplacements et de vous donner ainsi le confort visuel d’un écran 13 pouces.

Afin de financer l’industrialisation de son innovation, elle a mené une campagne de Crowdfunding sur la plateforme Indiegogo. Entre le 18 avril et le 13 juin 2017, 124 847 dollars ont été collectés.

The Mirabook a suscité beaucoup de réserves de la part de geeks qui se sont exprimés sur Reddit. Je vous en livre un florilège :

Sounds like a cool idea in theory, but in real life I don’t see this taking off at all simply because it doesn’t really solve any problems…

cool idea I suppose but the only way this gadget is justified is if it was cheaper than your regular 13″ notebook since it doesn’t have its own computing power. $300 though ? You can buy yourself a way better touchscreen for less.

Like… the Superbook? https://www.sentio.com/

Quant à moi, je vois surtout un obstacle quasi infranchissable pour Miraxess. Si le montant collecté sur Indiegogo vous parait important, il est largement insuffisant pour couvrir, ne serait-ce que le coût complet d’industrialisation de ce type d’objet, qui doit se compter a minima, en millions de dollars.

La date de livraison initiale promise aux contributeurs était fixée à décembre 2017 et elle a été reculée à mai 2018, le 13 novembre :

It is very hard for us to announce that we are going to delay the Mirabook shipments to May 2018.

Parmi les raisons invoquées, j’ai surtout noté :

We have been selected to exhibit at CES Las Vegas 2018 with Business France, which is a tremendous opportunity to find retailers for the Mirabook and increase the production quantities. It is rational to optimize and wait for big orders from distributors before launching a production. (caractères gras par mes soins)

Rational, really?

Que tout cela est dit de manière fort diplomatique pour faire avaler une pilule bien plus amère qu’elle n’y parait, aux contributeurs d’Indiegogo.

De manière simple et claire, en l’état actuel des choses, Miraxess explique à ses contributeurs qu’elle est dans les faits, dans l’incapacité financière de lancer la production et comme je crois plus volontiers dans les mirages de Las Vegas que dans ses miracles, la présence au CES n’y changera rien, à moins de succomber à la pensée magique.

That’s just my two cents’ worth : Miraxess sera dans l’incapacité financière de tenir sa promesse de disponibilité en 2018 à moins de gagner The Megabucks Jackpot !

Je conclus qu’il s’agit encore d’une erreur de casting et le score s’établit à Austerlitz 4 – Waterloo 13.

Je vous donne rendez-vous demain mercredi, dans la soirée, pour ma speed-analysis de My Brain Technologies ! Ce sera l’épisode 18/25.

Share

Bullshit detector
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 17/25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *