Kickstarter & Co nouveau cheval de troie des entreprises chinoises

Les plateformes de Crowdfunding Kickstarter & Co sont de plus en plus utilisées par les industriels chinois comme un cheval de troie pour accéder directement aux consommateurs américains et européens. Ils détournent l’esprit du Crowdfunding pour écouler leurs nouveaux gadgets avec des coûts de distribution low cost.

Cette évolution s’est faite progressivement :

Temps 1# : Les créateurs européens et américains de campagnes de Crowdfunding font majoritairement fabriquer en Chine les contreparties promises à leurs contributeurs.

Temps #2 : Forts de l’expérience acquise, les entrepreneurs chinois ont commencé à organiser leurs propres campagnes de Crowdfunding, en employant les mêmes usines, les mêmes ouvriers et les mêmes matériaux que ceux utilisés en sous-traitance.

Cela leur assure un avantage compétitif en terme de prix et de rapidité d’exécution, par rapport à des créateurs éloignés physiquement de plusieurs milliers de kilomètres, de cette chaîne d’approvisionnement globale et unique au monde.

Sur Kickstarter, les fabricants chinois sont obligés d’avoir recours à des intermédiaires pour faire croire à une présence aux État-Unis car la plateforme new-yorkaise n’accepte pas les campagnes de Crowdfunding qui viennent de Chine.

Indiegogo est beaucoup plus ouverte au libre échange et les entreprises chinoises sont même invitées à participer à un programme sur mesure, pour leur faciliter l’accès à leurs contributeurs…

Share

Bullshit detector
Kickstarter & Co nouveau cheval de troie des entreprises chinoises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *