Dear greedy DomRaider tokens and (still) bitcoins owners, merry bloody Christmas!

Dans mon précédent et 2ème post sur DomRaider (oui je sais, cela peut ressembler à de l’acharnement), je vous ai posé la question de votre estimation, à la baisse ou à la hausse, de la valeur du token DRT, à la suite de l’ICO de la start-up auvergnate :

À votre avis, quel sera alors le sens de l’évolution de la valeur de cette nouvelle monnaie virtuelle par rapport à son cours de départ fixé à 10 centimes d’euro ?

En ce dimanche 22 octobre 2017, soit au 4ème jour seulement après le début de la cotation commencée le 18 octobre, le cours n’est plus que de 0,046246 dollar ou 0,039 euro, soit une baisse précoce et brutale de 61%, par rapport au prix initial de 0,10 euro, établi par Tristan Colombet.

Leurs propriétaires malheureux auraient-ils perdu tout sang froid, pour alléger aussi précipitamment leur portefeuille Ethereum ?

Sur Twitter, la colère et quelques interrogations ont commencé à se faire entendre dès le 20 octobre :

moondy li: What a great project, so that investors lose everything, a waste project financing 560 million euros, scam …

Erikas Plokstys : 56milions during crowd sale and price is going down. Suspicious thing.

Aurelien Revault: Bien vu ! Décidément domraider cumule avec leur structure d’ico déjà bien opaque…

Une majorité des 560 millions de DRT vendus officiellement mais chiffre non encore validé semble-t-il par le commissaire aux comptes de DomRaider, KPMG, ont certainement été acquis en échange de bitcoins gonflés à l’hélium de la discrétion nécessaire ou de la spéculation rêvée de ses anciens détenteurs. Ils constituent la crypto-monnaie préférée des dealers en tout genre, à l’image du célèbre malgré lui, Gal Vallerius ou plus récemment de spéculateurs du dimanche, rêvant d’une fortune rapide et sans efforts.

Après un cours record de plus de 6 000 dollars, la valeur du Bitcoin est aujourd’hui de 5 980,68 dollars. On a célébré hier sur Reddit, une valeur totale de marché de 100 000 000 000 de dollars ou 100 milliards de dollars !

Qui a parlé de krach ?

Dans un post du 24 septembre dernier, le célèbre blogueur et VC américain Fred Wilson, dont j’ai déjà eu l’occasion de parler positivement dans un hommage partagé cet été à Georges Doriot, annonce qu’un krach du Bitcoin est inévitable, sans se prononcer prudemment sur une date précise…

À mon humble avis, toutes les conditions sont en train d’être réunies pour que ce krach mondial ait lieu pendant les vacances de Noël afin de célébrer un Merry Bloody Christmas à tous ses détenteurs !

Condition d’un Merry Bloody Christmas #1 : Face à la réalité de l’évolution à la baisse du prix du token depuis la date d’introduction de nombreuses ICO, ces dernières seront de moins en moins attractives pour les détenteurs de bitcoins à qui l’on aura survendu la promesse de détenir les futurs Haricots magiques de Jack. Mécaniquement, cela assèchera la demande de bitcoins, qui ont vu leur valeur unitaire multipliée par presque 6, depuis le début de l’année en parallèle de l’emballement pas très raisonnable pour ce nouvel outil de financement.

Condition d’un Merry Bloody Christmas #2 : Vous connaissez la célèbre phrase de Michel Audiard, extraite des dialogues du film Le Pacha ? Quand on parle pognon, à partir d’un certain chiffre, tout le monde écoute. Je rajouterai qu’au-delà d’un certain chiffre, sans doute bien inférieur à 10 000 dollars, les possesseurs de bitcoins voudront s’en délester contre des euros ou des dollars, afin de pouvoir acquérir les derniers gadgets électroniques. L’appel du sapin de Noël sera devenu trop irrésistible en cet hiver 2017 !

Condition d’un Merry Bloody Christmas #3 : L’émission de nombreuses cartes de débit Bitcoin faciliteront encore davantage les achats d’impulsion face aux nombreuses sollicitations de tous les Pères Noël du globe.

Ces 3 conditions réunies forment un cocktail explosif pour provoquer une inondation de bitcoins sur le marché et en réaction, l’effondrement de sa valeur qui pourrait bien alors retrouver de façon durable son prix temporaire établi en avril 2013, soit 100 dollars.

2013, vous vous souvenez ? C’était le monde avant ICO’s, avant toutes ces cartes de débit Bitcoin et avant que les chauffeurs de taxi en deviennent à leur tour spéculateurs, pour essayer d’oublier les conséquences de Uber sur la valeur de leur licence…

Encore une fois in my humble opinion, ce montant de 100 dollars serait totalement cohérent pour établir la véritable valeur des sociétés émettrices dune ICO.

 À suivre…
Share

Bullshit detector
Dear greedy DomRaider tokens and (still) bitcoins owners, merry bloody Christmas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *