L’intelligence collective des foules – 2ème partie

Pour nous, c’est assez simple, si vous avez une idée et que vous ne violez aucune loi ou que vous ne faites du mal à personne, alors vous devriez avoir tous les droits de collecter de l’argent (Danae Ringelmann – Cofondatrice de la plateforme de Crowdfunding IndiegogoInc Magazine – Avril 2016)

C’est votre responsabilité en tant que contributeur potentiel d’une campagne de Crowdfunding, de vérifier les déclarations du créateur et de vous forger votre propre opinion, avant de décider de participer ou non à son financement.

Aucune plateforme de Crowdfunding n’omet de vous le rappeler, en petits caractères le plus souvent et à un endroit pas toujours visible en première lecture.

Ne l’oublions pas, les plateformes de Crowdfunding sont neutres et leur rôle est avant tout de permettre aux créateurs de financer leurs idées en les mettant en relation avec le plus grand nombre possible de donateurs.

Seulement voilà, ce n’est qu’une fois que votre contribution financière a été validée, que vous avez acquis le droit de publier vos commentaires sur la page du projet et de participer à la discussion. Cet entre-soi ne permet pas toujours, loin s’en faut, de séparer le bon grain de l’ivraie.

Si vous n’êtes pas encore contributeur d’une campagne de Crowdfunding qui suscite pourtant votre intérêt, vous ne pouvez pas partager vos interrogations ou alerter publiquement sur les éventuelles failles du créateur ou de son projet.

Par exemple, dans le crash du drone Zano, des vidéastes amateurs auraient pu analyser la vidéo présentée et détecter les trucages réalisés au nez et à la barbe de Kickstarter et de ses milliers de donateurs. Des ingénieurs ou simples amateurs passionnés par le sujet, auraient aussi pu expliquer les limites de la technologie disponible, pour réaliser les promesses de Torquing Group Ltd, surtout au prix très bas proposé pour cet objet volant miniature équipé d’une caméra. Ces informations n’étaient pas disponibles pendant la durée de la campagne dans la partie commentaires de la page Kickstarter du Zano.

Ces éclairages auraient permis à chacun de comprendre l’infaisabilité du drone décrit, avant de participer financièrement à son industrialisation.

La mobilisation de l’intelligence collective des Foules Participatives aurait évité que plus de 3 millions d’euros apportés par 12 075 contributeurs soient engloutis dans cette catastrophe.

Le Zano n’est malheureusement pas un cas isolé et des milliers de campagnes de Crowdfunding financées grâce à votre argent personnel ne tiennent pas leurs promesses.

J’ai pu constater que les informations les plus pertinentes sur une campagne de Crowdfunding sont dispersées sur tout le web et toujours en dehors de la plateforme utilisée. Une cohorte d’enfants gourmands participant à une chasse aux oeufs de Pâques à Disney World ne suffirait pas à toutes les collecter !

J’écris en connaissance de cause car je fais systématiquement cette recherche avant d’écrire sur une campagne de Crowdfunding. Je trouve toujours les informations les plus utiles dans les commentaires en-dessous des articles qui lui sont consacrés, publiés par des dizaines de médias en ligne différents.

C’est l’agrégation de ces informations qui constitue le fond des articles que je partage avec vous.

En pratique, la collecte de tous ces avis éparpillés est un travail de recherche long et fastidieux, que très peu de contributeurs potentiels sont prêts à faire à titre individuel, avant de financer un projet…


Bullshit detector
L’intelligence collective des foules – 2ème partie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *