Le détournement d’attention

It’s just an illusion (Just an illusion – Imagine – 1982)

Le digne successeur du célèbre magicien américain David Copperfield s’appelle Enzo Weyne et il est originaire de Nantes. Au début de son numéro intitulé La chaise, dont vous pouvez trouver la vidéo sur YouTube, Enzo déclare :

… car le pouvoir de la magie est d’abord lié à notre vision et notre perception. Elle repose sur un principe très simple, le détournement d’attention

Tout en expliquant ce principe, le jeune illusionniste bluffe les spectateurs par sa disparition et réapparition et fait semblant d’avouer son secret, un peu plus loin dans l’extrait de son spectacle :

Depuis le départ, j’utilise les lumières, les lumières de la scène pour capter votre attention, pour vous montrer certaines choses, et surtout pour vous cacher des choses

avant de recommencer à disparaître…

Le détournement d’attention est un grand classique de la magie mais comme le précise Enzo : un magicien ne révèle jamais ses secrets.

Après tout, notre capacité d’observation n’est peut-être pas aussi parfaite que nous le croyons généralement.

Christopher Chabris et Daniel Simons sont tous les deux professeurs de psychologie, le premier exerce aujourd’hui à l’Union College à Schenectady dans l’État de New York et le second à l’Université de l’Illinois.

Les deux chercheurs ont publié en 1999 une étude de 16 pages qui décrit leur expérimentation dite du gorille invisible. Ils ont proposé à des personnes de regarder une courte vidéo d’environ 60 secondes, montrant un groupe de 6 étudiants en train de jouer au basket. Les expérimentateurs ont demandé aux volontaires de compter le nombre de passes. Au milieu de ce jeu, une femme déguisée en gorille de la tête aux pieds, traverse lentement le groupe, s’arrête au milieu des joueurs, en frappant des 2 mains sa poitrine, avant de continuer son chemin et de disparaître de l’écran. Presque la moitié des sujets testés et interrogés après le visionnage, n’ont pas noté la présence du faux grand singe !

De nombreux créateurs de campagnes de Crowdfunding mettent en pratique ce principe de détournement d’attention. Ils exploitent la structure des plateformes de Crowdfunding qui fait la part belle à la présentation des projets au détriment de la biographie des créateurs, C.V.’s de la taille parfois d’un simple timbre Poste.

Examinons ensemble la campagne de Valentin Fage pour Immersit sur la plateforme de Crowdfunding Kickstarter. Immersit vous propose de faire bouger votre canapé de salon au rythme des actions visionnées à l’écran, que ce soit celles d’un jeu vidéo ou d’un film d’action. L’objet connecté est proposé en version complète à partir de 649 euros alors qu’il faut compter entre 6 000 et 8 000 dollars pour l’offre concurrente de la société canadienne D-Box.

Au 9 mars 2016, le créateur a réuni 132 841 euros pour un Objectif Financier Minimum de 85 000 euros. 248 contributeurs ont déjà précommandé 183 appareils et il reste 7 jours avant la clôture de la campagne.

La vidéo de la page Kickstarter présente les effets magiques de l’utilisation de cet appareil sans révéler aucun détail précis sur la technologie utilisée. Pour Valentin, un créateur ne révèle jamais ses secrets !

Cette vidéo a un objectif principal : capter votre attention et vous détourner de la biographie du créateur.

J’ai quand même cliqué sur la section biographie du jeune entrepreneur et il y a juste ces 5 mots écrits : Je suis un vrai optimiste !. Valentin ne manque pas d’humour…

Quand l’information sur Valentin se réduit à Je suis un vrai optimiste !, votre participation au financement du projet revient à partager l’optimisme du créateur et à espérer ne pas jouer au casino avec votre précieux argent. Valentin a supprimé la phrase qui n’apparait plus dans sa biographie le 11 mars 2016… A-t-il perdu son optimisme ?😉

Ne pensez-vous pas que cette biographie pour le moins succincte puis devenue vide, mériterait quelques investigations, de la part des contributeurs potentiels, avant de décider de participer au financement de la campagne ?


Share

Le détournement d’attention

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *