Combien d’actions différentes à détenir grâce à l’Equity Crowdfunding ?

Un vieil adage nous dit qu’il ne faudrait pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Appliqué à l’Equity Crowdfunding, cela pourrait suggérer que plus un portefeuille d’actions est diversifié, moins il y a de risques, car les pertes sans doute inévitables seraient plus que largement compensées, par les plus-values espérées des sorties heureuses ainsi fantasmées…

De nombreux adeptes de cette stratégie de la diversification tous azimuts, citent en guise d’argumentation principale, la fameuse Loi des grands nombres, qui reste encore aujourd’hui très populaire parmi les investisseurs, à l’image de Kima Ventures, qui a participé à 98 levées de fonds, rien que pour l’année 2016 !

L’idée générale est que si vous investissez dans un nombre suffisamment important de start-up, vous aurez alors une bonne chance de tomber sur les prochains Facebook et LinkedIn. C’est la théorie notamment exposée par David. S. Rose, fondateur des New York Angels, dans son livre Angel Investing. Au pays merveilleux de la chasse aux potentielles licornes, il y a des fables qui ont la vie dure !

Mais attention, la diversification peut aussi être le cache-sexe de l’ignorance d’après Warren Buffett :

Diversification is protection against ignorance. It makes little sense if you know what you are doing.

Si les conclusions de la due diligence effectuée sur un projet sont très positives, alors pourquoi se priver d’y consacrer une grande partie de son argent disponible ? Concentration ne vaut-elle pas mieux que Dispersion ?

Vous l’aurez compris cher ami lecteur fidèle, je ne suis pas un très grand fan non plus, pour investir son précieux argent disponible, dans un trop grand nombre de paniers. Ils peuvent très bien se révélés être au fil du temps, tous percés…

Alors quel est le nombre optimum de start-up pour lesquelles nous pouvons détenir des actions dans notre portefeuille d’Equity Crowdfunding ?

Dans une étude approfondie publiée en 1970 dans The Journal of Business et intitulée Some Studies of Variability of Returns on Investments in Common Stocks, Lawrence Fisher et James H. Lorie ont établi que 90% du risque peut être éliminé par la possession d’un portefeuille de 16 titres de propriété différents.

Je pense que nous pouvons nous aussi retenir ce chiffre de 16 participations différentes pour constituer notre futur portefeuille à partir des offres proposées sur toutes les plateformes d’Equity Crowdfunding françaises, anglaises et américaines.

C’est à la condition bien sûr, de sélectionner chacun de ces investissements, sur la base d’une due diligence établie à partir des 10 + 1 questions de notre check-list 😉.

Share

Bullshit detector
Combien d’actions différentes à détenir grâce à l’Equity Crowdfunding ?

2 réflexions au sujet de « Combien d’actions différentes à détenir grâce à l’Equity Crowdfunding ? »

  1. Je partage tout à fait l’importance de diversifier ses investissements, mais tout en restant sélectif dans ses choix. Le but n’étant pas de diversifier juste pour diversifier.
    Je ne sais pas dans quelle mesure cette étude de 1970 reste toujours valable par rapport à l’économie actuelle, mais ce chiffre de 16 reste un bon chiffre pour se répérer.
    Merci pour cet article intéressant.

    Fabien RAYNAUD
    http://www.FabienRaynaud.com

    1. Merci pour votre commentaire Fabien. Effectivement cette étude est ancienne mais j’ai trouvé le chiffre de 16 pertinent comme référence aussi et il n’a pas été démenti à ma connaissance, par une étude plus récente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *