Ce 6ème biais cognitif est le cher ami des plateformes

Je vous ai présenté 5 biais cognitifs qui peuvent fausser notre jugement sur la décision de participer financièrement à une campagne de Crowdfunding.

En fait, Il en existe un autre, le biais cognitif pro-innovation dont vous devez apprendre à reconnaître les contributeurs atteints car ils sont extrêmement contagieux. Puisque ses effets sont indirects, je ne l’ai pas classé avec les 5 premiers présentés.

Ce 6ème biais cognitif transforme les contributeurs contaminés en supporters inconditionnels de toutes les contreparties nouvelles proposées par les créateurs sur Kickstarter & Co. Pour eux, ces innovations sont toujours positives et nous devrions toutes les adopter.

Ils auront donc tendance à surestimer grandement leur utilité et à beaucoup minimiser leurs limitations.

Leurs commentaires sur les plateformes de Crowdfunding ressemblent au prosélytisme de présentation des gadgets par le journaliste de télévision Jérôme Bonaldi, célèbre notamment pour sa phrase : C’est totalement inutile et donc rigoureusement indispensable !  

Sur Kickstarter, ils ont tous le badge virtuel de Superbacker, c’est à dire qu’ils ont chacun financé plus de 25 projets avec à chaque fois une contribution supérieure à 10 dollars l’année passée. Ils ont à leur actif ou plutôt passif sur le plan financier, d’avoir contribué au financement de nombreuses créations, plus inutiles les unes que les autres.

Ils font la fortune des plateformes de Crowdfunding comme les joueurs VIP celle des casinos de Las Vegas.

Apprenez à reconnaître leurs commentaires dithyrambiques pour mieux vous éloigner des campagnes de Crowdfunding qu’ils financent et vous éviterez ainsi de regretter amèrement d’avoir gaspillé votre précieux argent.

Share

Bullshit detector
Ce 6ème biais cognitif est le cher ami des plateformes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *