Les 5 leçons à tirer après que la malédiction du goldfish a frappé à son tour la start-up californienne Airware !

Why do so many new business fail ? Many times, it’s because they’ve been cashed to death. It’s because business built on steroids and on injections of capital are living on borrowed time. When the money runs out, the business runs its course. (John Daymond et Daniel Paisner – The Power of Broke – Crown Business – 2016)

Guillaume … Lire la suite

Share
Les 5 leçons à tirer après que la malédiction du goldfish a frappé à son tour la start-up californienne Airware !

(Re)-Analyse, cette fois Post-Mortem, de la start-up lilloise Giroptic

Monter une société, c’est une partie de poker où on fait «all in» à chaque coup en veillant simplement à repartir avec un jeton le soir pour pouvoir rejouer le lendemain (Portrait de Richard Ollier, 35 ans, PDG et fondateur de GiropticDécideurs Magazine – 6 octobre 2015)

Richard Ollier, président de Giroptic, a publié le 5 … Lire la suite

Share
(Re)-Analyse, cette fois Post-Mortem, de la start-up lilloise Giroptic

(Re)-Analyse, cette fois Post-Mortem, de la start-up brestoise E/B-Sensory

Mon premier c’est désir
Mon deuxième du plaisir
Mon troisième c’est souffrir ouh ouh
Et mon tout fait des souvenirs (Laurent Voulzy – Véronique Jeannot – Désir désir)

E-Sensory, plus connue sous le nom commercial de B-Sensory était une société par actions simplifiée au capital de 105 146 euros, créée le 26 novembre 2014 à Brest par une … Lire la suite

Share
(Re)-Analyse, cette fois Post-Mortem, de la start-up brestoise E/B-Sensory

Qui peut se permettre de monter sa boîte « pour rigoler”?* Attention, Question à… 15 millions d’euros minimum !

Quant à Kima Ventures, nous financerons la prochaine boite de Damien 🙂 (Jean de La RochebrochardKima VenturesQuora – 20 janvier 2018)

Damien Morin a ouvert sa première boutique spécialisée dans la réparation de smartphones en février 2013, rue Duret dans le XVIème arrondissement de Paris, à l’âge de 23 ans, alors encore étudiant à l’… Lire la suite

Share
Qui peut se permettre de monter sa boîte « pour rigoler”?* Attention, Question à… 15 millions d’euros minimum !