Bilan fastidieux mais nécessaire de mes 25 analyses individuelles de start-up sélectionnées par Business France pour participer au CES 2018 !

Business France avait sélectionné sur concours, avec l’aide d’un jury d’experts, 25 start-up, pour participer sous l’étendard de la French Tech, au CES 2018 de Las Vegas qui s’est tenu entre le 9 et le 12 janvier 2018. J’ai eu l’occasion de faire une speed-analysis de chacune, entre le 17 décembre et le 10 janvier.

Comme je le rappelais ici

Les 3 critères du jury pour choisir ces jeunes pousses forcément prometteuses étaient : le caractère innovant de leurs produits, leurs capacités à tirer tous les avantages d’une présence sur le CES et leur potentiel de réussite commerciale.

Dans son communiqué de presse du 26 octobre 2017, l’établissement public précisait

Le prototype présenté à Las Vegas doit être disponible dans l’année pour profiter pleinement de l’effet de levier du salon.

Fabien Raynaud, fidèle lecteur de ce blog, avait suggéré le 10 janvier dernier en commentaire

Merci Michel pour ces 25 épisodes que j’ai suivi avec assiduité.
Le score est effectivement sans appel ! La quantité a prévalué sur la qualité.
Pour la fin 2018, ce serait aussi intéressant de faire une petite mise à jour de l’état de santé de ces 25 startups.

Je lui avais notamment répondu

Ok pour un premier bilan un an après sur le blog…

Nous sommes dimanche 25 novembre 2018 et je vous présente un point individuel succinct sur les 25 start-up qui ont exposé au CES 2018 tel que convenu ensemble.

Start-up #1 : AirNodes

Mon analyse de départ ici.

AirNodes est un bureau d’études savoyard spécialisé dans les objets connectés composé de 4 ingénieurs. Il a eu l’occasion de vendre 10 miroirs connectés dits Anna à une chaîne d’hôtels de luxe à 3 000 euros pièce en 2016, ce qui lui a sans doute valu sa sélection afin de participer au CES 2018.

Que lui a apporté le CES au-delà de l’enthousiasme communiqué par un tweet le dernier jour du salon ? Mystère…

Last day of an amazing #CES2018, we meet so many people of all around the world, had awesome feedbacks. Future is coming soon and it’s coming along with good news 👍🏼

Les représentants de la Caesars Entertainment Corporation qui ont visité leur stand ne semblent pas avoir encore donné suite… mais est-ce vraiment étonnant ? La petite entreprise n’est pas organisée pour répondre à ce genre de sollicitation qui nécessiterait une présence commerciale permanente sur place.

Je maintiens mon analyse initiale.

Start-up #2 : Aurasens

Mon analyse de départ ici.

L’entreprise semble avoir eu ses 5 minutes de gloire au CES avec son fauteuil haptique ou sensoriel, qui mixte musique et massages. D’après leur site Internet, ce fauteuil est disponible depuis février 2018, mais aucun prix n’est communiqué.

Leur page Facebook n’a pas été actualisée depuis ce même mois… Ses fondateurs semblent avoir pris une douche froide financière après une décision le 8 novembre 2018 d’enregistrer une réduction de capital (au départ de 30 000 euros).

Dans un article publié sur LinkedIn le 29 octobre 2018, Olivier Zeller cofondateur a déclaré

Aujourd’hui le fauteuil Aurasens s’adresse exclusivement au marché B2B et permet aux entreprises d’offrir à leurs salariés ou leurs visiteurs une pause détente, une parenthèse sensorielle dans leur journée. Notre offre est donc axée autour de la notion de bien-être et de relaxation, et vise les lieux de travail, les SPA et les zones de bruit et de passage comme les aéroports. 

Je maintiens mon analyse initiale.

Start-up #3 : Blade/Shadow

Mon analyse de départ ici.

La start-up était légitime à participer au CES. Elle a développé sous forme d’abonnement mensuel, l’accès distant à un PC puissant principalement pour les joueurs de jeux vidéo.

Il y a 2 ans, on était 4, pas de datacenter, pas de pays ouvert et donc pas de clients. Et aujourd’hui, on est 160 salariés (bientôt 200), on a 5 datacenters (bientôt 8), on a ouvert 7 pays (bientôt 11) et surtout on a déjà 30 000 clients actifs dont 10 000 nous ont rejoint sur les 2 derniers mois.

(Extrait de leur post Chez Shadow, on aime quand ça bouge dans le cloud gaming publié sur le site Shadow.tech)

Je maintiens mon analyse positive initiale.

Start-up #4 : CamToy/Laïka

Mon analyse de départ ici.

Camtoy publiait le 6 novembre 2018 une dernière news dont voici un premier extrait

Malgré les différentes avancées du projet nous ne serons pas en mesure de vous envoyer Laïka au mois de décembre 2018, et nous en sommes réellement navrés.

et un peu plus loin, ce second qui n’est pourtant pas de nature à rassurer les contributeurs de leur campagne de Crowdfunding

Enfin, début janvier nous serons une nouvelle fois au CES de Las Vegas (à la recherche d’investisseurs) où nous avons cette année encore remporté un award dans la catégorie “smart home” preuve du caractère exceptionnel de notre projet.

Cette addiction de CamToy pour le CES me fait penser au sketch de Coluche Le Belge

Alors je mets 1 franc dans une machine de Coca-Cola, il tombe une bouteille !
Je mets un autre franc, il tombe une autre bouteille. Je mets un autre franc…
Et les gens disaient : –  « Mais il va tout prendre !  »
Ben, dites donc, tant que j’gagne je joue, hein ! Alors ! Ben alors !

Je maintiens mon analyse initiale.

Start-up #5 : Catspad

Mon analyse de départ ici.

J’ai noté dans la dernière news sur la page Kickstarter du projet publiée le 24 octobre

L’importation, la préparation de commande et la livraison permettront à nos 720 premiers clients d’être livrés aux alentours du 27 décembre. 

Malheureusement de recul en recul de la date de disponibilité, les contributeurs ont perdu confiance dans l’entreprise, à l’image de Daniel qui a publié son commentaire le 22 novembre 2018

Stop lying ! I want my money back

Je maintiens mon analyse initiale.


Start-up #6 :
Caveasy

Mon analyse de départ ici.

La dernière news sur la page Indiegogo date du 10 avril 2018

Un petit point pour vous tenir informé des dernières news de Caveasy.
Côté industrialisation : nous entamons la phase nécessaire d’adaptation pour passer du prototype au produit final.

Nous ne saurons donc pas si la date prévisionnelle de livraison de juin 2018 a été respectée…

Je maintiens mon analyse initiale.

Start-up #7 : EnergySquare

Mon analyse de départ ici.

D’après une news publiée sur la page du projet Kickstarter, les livraisons des chargeurs pour mobiles n’ont débuté que le 22 décembre 2017 depuis Shenzhen…

Les avis des contributeurs l’ayant reçu montrent que des problèmes de qualité subsistent à l’image de celui de Gautier

@energysquare. Un petit feed-back. Sur les trois surfaces reçues seules deux fonctionnent et encore par intermittence. La prise au niveau de la surface a beaucoup de jeu. Certains stikers ne fonctionnent pas. Enfin les surfaces sont incapables de charger un iPhoneX avec la technologie intégrée, un comble. Je pense que c’est une bonne idée mais vraiment pas au point.

Je maintiens mon analyse initiale.

Start-up #8 : Exsens/My Eggo

Mon analyse de départ ici.

Je me pose toujours la question de l’utilité de cette coquille géante bourrée d’appareils photo permettant de générer votre double numérique après traitements sur un PC.

Typiquement nous avons là une solution encombrante à la recherche de véritables problèmes à résoudre…

Je maintiens mon analyse initiale.

Start-up #9 : Green Creative

Mon analyse de départ ici.

En conclusion, Green Creative n’a à mon humble avis, rien à gagner de participer au CES de Las Vegas. Elle lui sera difficile en raison du positionnement du salon, de relever le défi qu’elle s’est fixée et qu’elle a imprudemment affiché sur son site web, de ramener 250 précommandes de la prochaine version de sa poubelle désignée sous le nom d’ARMADA.

Depuis la publication de cette news le 22 décembre 2017 sur son site, l’entreprise n’a fait aucun bilan chiffré public du CES, on ne saura donc pas si elle a réussi à relever son propre défi…

Je maintiens mon analyse initiale.

Start-up #10 : Hap 2 U

Mon analyse de départ ici.

Hap 2 U semble garder un souvenir tout comptable de son passage à Las Vegas

According to one of the member’s activity tracker, we each walked about 50km (~30 miles) during our stay in Las Vegas. More than 1500 flyers have been distributed during the 37 hours of show. We met a lot of people, and each one was super-interesting. 330 of them spoke to us about an ongoing or future project, and we will be in touch. And of course, many of you followed and supported us on Twitter!

Heureusement pour elle, en octobre 2018, Daimler a annoncé être devenue actionnaire, sans que le montant de la transaction soit révélée ou que soit précisé le pourcentage de capital cédé. L’entreprise allemande espère pouvoir intégrer la technologie haptique développée par la start-up, ce qui ressemblerait bien à un acqu-hiring partiel.

Résultat French Tech 0 – German Tech 1

Je maintiens mon analyse initiale.

Start-up #11 : Ilyu/Shapeheart

Mon analyse de départ ici.

Je maintiens mon analyse positive initiale.

Start-up #12 : Jagger & Lewis

Mon analyse de départ ici.

L’entreprise a remercié Business France de l’avoir invitée dans une dernière news publiée sur son site et annoncée dans un dernier tweet le 5 février 2018… Depuis plus de nouvelles sur Twitter

Je maintiens mon analyse initiale.

Start-up #13 : Joy/Octopus

Mon analyse de départ ici.

Je maintiens mon analyse positive initiale.

Start-up #14 : Lancey Energy Storage

Mon analyse de départ ici.

Aucun nouveau communiqué de presse publié depuis celui consacré au CES, le 7 décembre 2017…

Je maintiens mon analyse initiale.

Start-up 15 : Lovebox.love

Mon analyse de départ ici.

Je vous renvoie au post consacré à Lovebox publié le 8 juillet 2018 à l’occasion de leur campagne d’Equity Crowdfunding sur Sowefund.

Je maintiens mon analyse positive initiale.

Start-up #16 : Mainbot

Mon analyse de départ ici.

Sans surprise, le robot pour enfants ne sera pas disponible cette année. L’entreprise a lancé sur la plate-forme Raizers une campagne d‘Equity Crowdfunding qui précèderait une campagne de Crowdfunding sur Indiegogo pour financer la fabrication du robot… Bref rien à attendre de concret avant 202O dans le meilleur des cas…

Je maintiens en attendant mon analyse initiale.

Start-up #17 : Miraxess

Mon analyse de départ ici.

Mirabook ne sera toujours pas disponible en 2018 comme le confirme leur dernière news publiée sur la page Indiegogo de leur projet, le 22 novembre 2018.

Ce commentaire de Miraxess du 23 novembre en réponse à la question de Biju So January, is that right? n’est pas très rassurant

Optimisticly yes, negatively march. I will keep you posted as soon as I get answers that things are going

Je maintiens mon analyse initiale.

Start-up #18 : My Brain Technologies/Melomind

Mon analyse de départ ici.

Yohann Attal a annoncé dans une news sur la page Kickstarter de son projet le 26 avril 2018 la livraison de ses casques sensoriels avec un décalage de presque 2 ans.

Ce travail de planification est désormais bien solide et, excellente nouvelle, les livraisons débutent le 30 avril !! Elles d’étendront sur 2 mois, jusqu’à fin juin, pour contrôler le déploiement de notre application et l’améliorer au fil des lots envoyés.

Sagement, l’entreprise a décidé depuis, de se focaliser exclusivement sur le marché professionnel.

L’entreprise sort exsangue financièrement de ses péripéties avec un chiffre d’affaires 2017 de 107 500 euros pour un résultat net négatif de 535 600 euros d’après societe.com.

J’avais écrit dans mon post initial

Je suis bien d’accord particulièrement avec les caractères en gras de ce dernier commentaire :

merci pour ces infos et bravo pour votre particpation au CES. Votre reussite sera demontrée lorsque nous aurons recu notre Melomind que l’on attend avec impatience ! Peut avoir de votre part une date credible de livraison svp? bonne continuation. (mots en gras à mon initiative)

Bon vent donc à Yohann Attal et à son équipe pour la suite de leurs aventures entrepreneuriales !

Start-up #19 : R-Pur

Mon analyse de départ ici.

Si l’entreprise n’a pas respecté sa date de livraison initiale d’octobre 2017, elle a finalement livré ses masques il y a 6 mois d’après les commentaires sur Kickstarter.

Je regrette toujours qu’un laboratoire indépendant n’ait pu certifier les déclarations de R-Pur sur le niveau de filtration des nanoparticules.

Start-up #20 : AC&B/Romy

Mon analyse de départ ici.

D’après ce que j’ai lu sur leur site Web, l’offre a été simplifiée au niveau des noms des produits qui étaient Sahel Plankton, Hexapeptide-8, Moringa Seeds, Greek Islands Pistachios, Wild Acanthus, Sorghum Juice et ont été remplacés par Stress Suspender, Carbon Breaker, Detox Poetry, Electric Vitamin, Probiotic Harmony, Kale, Yuzu et Aloe Vera.

Le prix de la machine plus abordable est passé de 790 euros à 290 euros mais elle est actuellement en rupture de stock.

J’ai la rare impression que mon post a peut-être servi a quelque chose pour ses dirigeants et/ou actionnaires…

Start-up #21 : Snips

Mon analyse de départ ici.

Je vous renvoie sur mes 6 autres posts consacrés à cette start-up. Elle n’a publié aucun chiffre sur sa vente de tokens, toujours en cours et préparerait une augmentation de capital série B.

Pour LinkedIn, Snips serait plus une start-up Smoothie qu’une start-up Zombie ! 04/11/2018

J-3 Special Halloween : Snips serait-t-elle aussi une Start-up Zombie ? 28/10/2018

Mon Hommage aux Bounty Hunters et autres galériens des temps modernes, volontaires de la chiourme des ICO’s 16/09/2018

L’ICO de Snips via son white paper 0.2 est un peu forte de café ! 29/07/2018

L’ICO de Snips passée au crible des 3 critères de notre fiche d’analyse 24/06/2018

L’avenir en France de l’intelligence artificielle repose sur les Hipsters… et le pire : ce n’est pas un poisson d’avril ! 01/04/2018

Dans un nouveau tweet du 9 novembre, Snips nous apprend qu’elle participera à nouveau au CES en 2019 avec un nouvel Award à la clé. Encore une fois, comme disait Coluche, Ben, dites donc, tant que j’gagne je joue, hein ! Alors ! Ben alors !

🏆 We’ve been named a CES® 2019 Best of Innovation Awards Honoree in the Embedded Technology category! Come see our winning voice interface for connected devices at CES in Las Vegas January 8-11, 2019! More CES Innovation Awards:

Je maintiens malgré tout mon analyse initiale.

Start-up #22 : Team 8

Mon analyse de départ ici.

Visiblement la start-up n’a toujours pas de produits disponibles à la vente !

Je maintiens donc mon analyse initiale.

Start-up #23 : TimeScope

Mon analyse de départ ici.

Je maintiens mon analyse initiale.

Start-up #24 : Unistellar

Mon analyse de départ ici.

J’y avais notamment écrit

je conclus sans hésiter, qu’il ne s’agit pas d’une erreur de casting, même si la date de livraison pourrait glisser sur 2019, vu la complexité du projet et le nombre de télescopes précommandés.

C’est par conséquence sans surprise que j’ai lu parmi les commentaires de leur page Kickstarter, celui de Ludovic d’Unistellar

You may be asking too about the delivery survey. Beginning of May, we announced in an update that we made the decision to add an additional prototyping step to our design-to-manufacture process, to ensure flawless product quality. Therefore, deliveries of your eVscopes will start in May 2019.

Je maintiens malgré cette nouvelle date de livraison mon analyse positive initiale au regard de la qualité du projet et de celle de l’équipe.

Start-up #25 : Vandelay/Lokly clé USB sécurisé

Mon analyse de départ ici.

Je maintiens mon analyse initiale.

Les 26 start-up sélectionnées par Business France pour participer au CES 2019 du 8 au 11 janvier sont : Adok, App-Elles, Archos, Artiris, Aveine, Blendbow, Carfit, Chronolife, Cube your Life, E-vone, Eyelights, Forward Labs, Havr, Helite, Hitech-One Modulum, Just Mining, Meersens, Moona, Nanomade, 0W1, Reminiz, R-Pur, Snips, Velco, Vivoka et Wisharings.

Rapidement, j’ai noté deux redoublantes par rapport à la cuvée French Tech CES 2018. Les avez-vous identifiées vous aussi ?

Je vais probablement me fendre très prochainement d’une Fiche d’Analyse gratuite pour chacune des 26 sur kchehck.

Share

Bilan fastidieux mais nécessaire de mes 25 analyses individuelles de start-up sélectionnées par Business France pour participer au CES 2018 !

2 réflexions au sujet de « Bilan fastidieux mais nécessaire de mes 25 analyses individuelles de start-up sélectionnées par Business France pour participer au CES 2018 ! »

  1. Jérôme dit :

    Grosse dépense d’énergie et d’argent dans une grosse bagarre des Régions pour soutenir quelques start-ups qui malheureusement y vont trop tôt ou et mal préparées, au risque de se faire siphonner l’idée. Fort dommageable.

  2. Merci Jérôme pour ce nouveau commentaire. Oui l’ego des Régions est à l’oeuvre. Elles oublient que soutenir toutes les start-up est une vue à très court terme car elles ont chacune besoin d’avoir sur leur territoire à terme des entreprises véritablement créatrices de nouvelles richesses et qui pourront payer impôts et taxes… Cette dispersion de moyens est l’antithèse pour voir émerger ces futurs champions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *