5 Grande Leziones di Business del La Felicità. C’est juste l’application du critère de La Viabilité du Modèle Économique !

There’s no better place to truly savor the romance of life than Italy. That’s where I found the inspiration and vision that have driven my own life, and the course of Starbucks, from quiet Seattle to national prominence. (Howard Schultz – CEO de Startbucks – phrase extraite de son excellent livre que je vous recommande : Pour your heart into it – 1997)

Victor Lugger et Tigrane Seydoux, deux trentenaires diplômés de HEC, ont créé la SA Big Mama en 2013 au Luxembourg, devenue aujourd’hui un groupe de 7 restaurants italiens basés tous à Paris et ayant chacun sa propre identité.

Quant aux actionnaires qui accompagnent les deux cofondateurs dans cette aventure entrepreneuriale, on trouve une brochette de serial entrepreneurs français à succès, d’après un article de Challenge bien documenté semble-t-il, daté du 20 juin 2017 : Frédéric Biousse, Sébastien Breteau, Stéphane Courbit, Frédéric Jousset, Elie Kouby et Xavier Niel.

La démarche de Big Mama me ferait un peu penser aux débuts de mes enseignes préférées outre-Atlantique de chaines de restaurants thématiques : T.G.I. Friday’s (1965), Red Lobster (1968) et Planet Hollywood (1991).

La France n’avait peut-être jamais su vraiment reproduire leurs succès, avant l’arrivée de Big Mama.

Le dernier né de la jeune chaine en forte croissance est La Felicità, ouvert officiellement le samedi 26 mai 2018, soit moins d’un mois. Il est situé à Station F et dispose de sa propre entrée indépendante. Ce food market composé de bars, d’une Pizzeria, d’une Trattoria, d’une Caffeteria, d’un Pop Up Burger, d’un grill et d’un bar à salades occupe 4 500 m2 à l’intérieur de la serre géante de culture intensive de start-up, qui tente de reproduire tant bien que mal, l’écosystème unique de la Silicon Valley.

J’ai décidé d’analyser La Felicità pour illustrer notre 3ème et dernier critère, celui de la Viabilité du Modèle Économique.

Les fondateurs de start-up résidents à Station F, après s’être régalés par exemple d’une Regina Sicilia arrosée de bière maison, pourront en plus y trouver, à l’image de Howard Schultz visitant l’Italie il y a 35 ans, une source d’inspiration afin de les aider à mijoter aux petits oignons, leur propre modèle économique.

Ce septième restaurant italien offre selon moi, 5 Grande Leziones di Business à tous les startuppers.

Grande Lezione di Business #1 : Créer autant que faire se peut un monopole et cela idéalement dès le premier jour

Toute la restauration de Station F a été confiée à Big Mama via une concession exclusive illustrant à merveille la citation devenue célèbre de Peter Thiel, tirée de son livre Zero to One :

Monopoly is the condition of every successful business.

Grande Lezione di Business #2 : Concevoir un marketing intégré aux produits dès le départ

Big Mama a remplacé le très connu tryptique Emplacement, Emplacement, Emplacement de tout restaurant non étoilé, par L’Assiette, L’Assiette, L’Assiette, au contenu à chaque fois, gourmand et généreux, digne d’être instagramé

Les assiettes ont été conçues en Italie par la fabricca FIMA Deruta et personnalisées à la main, nous apprend un tweet de Big Mama. Décidément l’expression Retail is Details est pertinente aussi dans le domaine de la restauration !

Grande Lezione di Business #3 : Keep it simple, stupid!

L’application de la fameuse formule KISS est illustrée par la carte de La Felicità. Elle serait ÀMHA conforme aux recommandations du chef renommé Gordon Ramsay de Kitchen Nightmares. Le nombre de plats est limité mais suffisamment diversifiés pour en faire una mensa.

L’absence de système de réservation simplifie encore plus le process et génère de longues files d’attente, attractives de toujours plus de clients, quoi qu’on en dise…

Grande Lezione di Business #4 : Proposer un rapport qualité-prix accessible et compétitif

La cuisine italienne faite maison est composée à 100% de produits frais en provenance directe de petits producteurs en Italie. La pizza bio est à partir de 8 euros et les plats les plus chers sont à 2 X 8 euros l’unité, comme par exemple les Pasta à la Truffe.

Grande Lezione di Business #5 : Marger, Marger, il en restera toujours quelque chose…

L’offre de La Felicità est composée de plats traditionnellement à très fortes marges, du burger à la pizza, en passant par les French Fries. Parce qu’il n’y a pas non plus de petits profits surtout si on raisonne au volume, le add Cheese d’un cheese burger est à 2 euros. On ne doit pas être très loin des 240% de marge de la tranche de Cheddar en option, analysée chez Burger King par Geoffrey James, dans un article publié sur le site web du magazine américain Inc, simple coïncidence 😉, le même jour que l’ouverture de La Felicità, soit pour rappel, le 26 mai 2018.

N’oubliez jamais que cette rentabilité structurelle assurera seule au bout du chemin, la pérennité de votre entreprise, quelle que soit la « générosité » de vos actionnaires.

Nous voici parvenus cher ami lecteur fidèle au bout de ce troisième post, à la fin des explications illustrées d’exemples réels de start-up, de la recette de la conception de notre fiche d’analyse aux 3 ingrédients :

La Désirabilité

La Faisabilité

Le Modèle Économique.

J’espère qu’elle n’aura dorénavant plus aucun secret pour vous.

Nous aurons maintes fois l’opportunité d’appliquer ensemble cette formule car cela tombe bien justement, les 1 000 start-up de Station F nous en donneront chacune l’occasion, progressivamente, dans les prochaines semaines et mois à venir. Un po ‘di pazienza !

À déguster bientôt sur le nouveau site web en construction : kchehck.com.

 

Share

5 Grande Leziones di Business del La Felicità. C’est juste l’application du critère de La Viabilité du Modèle Économique !

2 réflexions au sujet de « 5 Grande Leziones di Business del La Felicità. C’est juste l’application du critère de La Viabilité du Modèle Économique ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *