La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 15/25

Lovebox.love est une société par actions simplifiée au capital de 1 201 euros, cofondée à Grenoble, le 16 octobre 2015 par Jean Grégoire, ingénieur des Mines, qui est le président et par Marie Poulle, Chief Brand Officer, assurant les fonctions de DG.

Voilà un duo avec des compétences complémentaires au service de… l’Amour

Mais personne ne sait mieux parler de leur création, la Boîte à amour connectée ou Lovebox que Lovebox.love elle-même. Après tout, ce serait juste une Question de feeling :

We build the Internet of Feelings: a network of tangible communication devices dedicated to positive emotions.Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 15/25

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 14/25

Lancey Energy Storage est une société par actions simplifiée au capital de 180 801 euros cofondée le 27 juin 2016 par Raphaël Meyer, docteur en physique thermique, agissant en qualité de président et par Gilles Moreau, spécialiste en batteries, qui exerce les fonctions de CTO/DG.

Lancey a développé un radiateur électrique connecté, équipé d’une batterie intégrée pour bénéficier des économies réalisées par l’optimisation de l’option heures pleines heures creuses sur sa facture d’énergie. Il a la capacité de communiquer via des ondes radios basse puissance directement avec votre nouveau compteur Linky.Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 14/25

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 13/25

Joy est une société par actions simplifiée au capital de 1 129 euros cofondée par Samuel Hickmann, le 15 mars 2016 à Annecy. Il est le président et Omar Alaouf, le deuxième cofondateur, assure les fonctions de CTO. La start-up est aussi basée à San Francisco…

Joy a développé Octopus, une montre Bluetooth de 21 grammes avec écran en couleurs TFT LCD, à destination des enfants âgés entre 3 et 8 ans. Elle permet aux parents de communiquer via leur smartphone, à leur jeune progéniture ainsi connectée, le planning des tâches à réaliser, grâce à un choix de plus de 700 icônes.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 13/25

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 12/25

Jagger & Lewis est une société par actions simplifiée au capital de 321 410 euros créée le 2 juillet 2015 à Lille par Alexandre Delille.

Elle a mis au point un boitier contenant différents capteurs (mouvements, chaleur, acoustique) qui s’attache au collier de votre chien. Une fois connecté à votre smartphone, il vous permet en votre absence, d’être alerté par SMS, de tout comportement anormal de votre animal canin préféré.

Afin de financer l’industrialisation de son objet connecté, la start-up nordique a mené une campagne de Crowdfunding sur Kickstarter entre le 31 janvier et le 1er mars 2017, soit une durée de 29 jours.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 12/25

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 11

Ilyu est une société par actions simplifiée au capital de 7 016 euros cofondée à Paris le 10 juillet 2015 par Antoine Schwoob, jeune centralien qui est son président et par Michael Weis, son DG.

Elle a conçu Shapeheart, un brassard à destination des coureurs à pieds et des cyclistes, pour fixer par aimantation brevetée, leur smartphone. En option, ils peuvent faire l’acquisition d’un modèle connecté leur permettant de surveiller leur rythme cardiaque en collectant les données du fonctionnement de leur cœur et en les envoyant vers l’application mobile de leur choix.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 11

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 10

Hap 2 U est une société par actions simplifiée au capital de 110 490 euros créée le 9 décembre 2015 à Pontcharra en Isère. Son fondateur, Cédrick Chappaz en est le président.

Elle a développé un prototype en forme grossière de tablette à usage unique, l’Xplore Touch, afin de faire des démonstrations de sa technologie haptique brevetée, qui permet de rajouter le sens du toucher, à l’ouïe et à la vue, grâce à des vibrations. Il reste des années-lumière de travail pour que sa technologie soit suffisamment miniaturisée et ainsi puisse être intégrée aux smartphones, sans risque de rejet.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 10

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 9

Green Creative est une société par actions simplifiée au capital de 49 325 euros, créée le 9 juin 2010 à Sucy-en-Brie dans le Val-de-Marne par deux ingénieurs ENSAM, Lucile Noury qui exerce les fonctions de présidente et Rémi Gomez, celles de DG.

Elle développe, fabrique et commercialise des machines innovantes pour le traitement des déchets des professionnels. Elle a développé à ce jour, deux offres disponibles :

Offre #1 : Flexidry trie les déchets alimentaires des industries agro-alimentaires, des supermarchés et de la restauration collective.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 9

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 8

Exsens est une société par actions simplifiée au capital de 212 170 euros créée par Karim Toubal le 25 juin 2015 à Orsay. Karim y exerce les fonctions de président.

Cette entreprise est au stade du prototype fonctionnel mais pas encore industrialisable. Vous entrez dans une sorte d’œuf géant de 2,4 mètres de haut et de 2 mètres de diamètre, pour être photographié sous tous les angles ou toutes les coutures, grâce à 260 appareils photos intégrés aux parois, du sol au plafond de l’habitacle à la forme ovale.

Lire la suite
Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 8

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 7

EnergySquare est une société par actions simplifiée au capital de 5 000 euros, créée le 21 décembre 2015 à Saint-Mandé dans le Val-de-Marne par Timothée Le Quesne, qui est le CEO et par Daniel Lollo, le DG.

La double pain

La start-up a créé un chargeur sans fil en forme de tablette qui permet de recharger en même temps, plusieurs de vos smartphones, à la condition d’avoir retiré leur coque ou housse de protection. Premier pain point : Chacun d’entre eux doit être équipé au préalable d’un sticker fourni, branché sur le connecteur de votre mobile.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 7

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 6

Caveasy est une société par actions simplifiée créée le 30 juillet 2015 à Paris au capital de seulement 1 000 euros. Les 2 cofondateurs sont Philippe Pujau, le président et Éric Boisselier, le DG.

La start-up a collecté entre le 17 octobre et le 17 novembre 2017, 41 628 euros auprès de 77 donateurs sur la plateforme de Crowdfunding Indiegogo, avec une date prévisionnelle de livraison établie à juin 2018.

Caveasy One est constituée d’étagères en plastique qui s’emboitent les unes dans les autres avec une capacité individuelle de 5 bouteilles.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 6

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 5

Aujourd’hui nous sommes le 21 décembre 2017 et je vous propose ma speed-analysing de la 5ème start-up de la sélection de Business France pour représenter la French Tech à Las Vegas en janvier prochain.

JnB Innovation est une société par actions simplifiée au capital de 6 000 euros, créée le 28 avril 2015 à Toulouse par Brice Cavelier, diplômé de l’INSA de Toulouse qui exerce les fonctions discrètes de président et par Julie Leleu, diplômée de la Toulouse Business School, qui en est la DG.

Lire la suite
Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 5

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 4

La société ICT (nom commercial CamToy) est domiciliée à Paris dans le XVIème arrondissement et est la 4ème start-up de la liste alphabétique de Business France. C’est une société par actions simplifiée créée le 29 avril 2016 avec un capital de 17 650 euros. Les 4 cofondateurs sont Thomas Samtmann agissant en qualité de président, Marvin Crot en tant que 1er DG, Fabien Lapotre en tant que 2ème DG et Samy Ould Kaddour en tant que 3ème DG mais aussi responsable technique.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 4

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 3

Blade est la 3ème start-up de la liste alphabétique établie par Business France et est certainement la plus atypique par l’importance des moyens financiers déjà mobilisés. C’est une société par actions simplifiée au capital de 255 275 euros créée le 1er octobre 2015. En ces 2 ans d’existence, elle a réussi à lever en 3 fois, 64 millions d’euros. Les 2 cofondateurs de départ sont Emmanuel Freund qui assure les fonctions de président et Acher Criou, celles de directeur général.

La start-up propose principalement aux gamers (sa cible prioritaire), l’accès à un PC puissant distant, Shadow, via un boitier maison fourni.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 3

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 2

Je vous présente la deuxième start-up sélectionnée par Business France que je soumets à une speed-analysis :

Aurasens est une société par actions simplifiée, créée le 25 février 2016 par deux ingénieurs, un diplômé de l’INSA de Toulouse : Olivier Zeller dit aussi DJ Kinahmi et un diplômé de l’École Centrale de Nantes, Nicolas Leroy. Nos 2 passionnés de musique et de technologie ont développé, dans une démarche plus artistique que commerciale, un premier prototype fonctionnel, pour un fauteuil The Voyager, équipé d’une trentaine de vibreurs actionnables, qui permettent de ressentir avec l’arrière de son corps, une musique conçue spécifiquement pour votre dos qui deviendrait votre 3ème oreille en quelque sorte.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 2

La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 1

Napoléon nomma une commission chargée de choisir un emblème impérial. La commission recommanda le coq, gallus en latin. « Le coq est de basse-cour, grogna Napoléon. C’est un animal trop faible. » (court extrait de la page 272 de l’excellent livre Napoléon de l’auteur britannique Vincent Cronin édité chez Albin Michel en 1979 pour la traduction française.)

L’établissement public Business France a publié un communiqué de presse le 26 octobre dernier, pour annoncer qu’elle avait sélectionné sur concours, la crème de la crème des start-up, 25 au total, qui auront l’honneur d’exposer leurs innovations sous la bienveillante protection de notre coq rouge, emblème républicain de la French Tech, lors du prochain CES de Las Vegas, entre le 9 et le 12 janvier 2018.… Lire la suite

Share
La délégation de start-up de la French Tech au CES 2018 : future Waterloo ou Austerlitz ? épisode 1

À quelques jours de Noël, la période des soldes d’hiver de start-up a déjà commencé avec Shazam et ce n’est qu’un tout début !

Je sais qu’une alouette ne fait pas le printemps et que la disparition d’une licorne ne fait pas plus la rigueur d’un hiver, mais je vous invite à réfléchir ensemble, cher ami lecteur, aux conséquences de l’information économique qui devrait être confirmée lundi : Shazam serait sur le point d’être rachetée par Apple, d’après un article original de Techcrunch daté du 9 décembre et repris par le site web La Tribune le même jour :

Selon Tech Crunch, Apple pourrait débourser de l’ordre de 300 millions de livres (340 millions d’euros ou 400 millions de dollars) pour s’offrir Shazam.Lire la suite

Share
À quelques jours de Noël, la période des soldes d’hiver de start-up a déjà commencé avec Shazam et ce n’est qu’un tout début !

L’annonce de l’human shield imaginé par DomRaider impuissante à enrayer la chute de sa crypto-monnaie !

Je ne me souviens plus ! C’est quand la dernière fois que je vous ai parlé de DomRaider ? Je plaisante 😉… Je ne sais pas si vous vous en souvenez mais c’était il n’y avait pas si longtemps, le 19 novembre pour être précis, il y a tout juste 15 jours. J’avais été inspiré par un article du quotidien Les Echos signé par Cécile Desjardins, qui dans une conclusion très soft évoquait implicitement, ce qu’il faut bien appeler les emmerdes de KPMG, afin d’apprécier les règles comptables applicables, à une levée de fonds sans actionnaires…

Cette fois, l’actualité de DomRaider, c’est l’annonce opportuniste sur les réseaux sociaux, du recrutement d’une quarantaine de personnes très qualifiées ou d’oiseaux rares à dénicher, prêts à faire leur nouveau nid au milieu des volcans enneigés d’Auvergne.… Lire la suite

Share
L’annonce de l’human shield imaginé par DomRaider impuissante à enrayer la chute de sa crypto-monnaie !