10 lessons que chaque investisseur peut retenir de Sherlock Holmes

Après 10 lessons que chaque investisseur peut retenir de Donald Trump, je vous offre 10 nouvelles leçons, cette fois celles de Sherlock Holmes. je ne sais pas pour vous cher ami lecteur fidèle, mais j’ai longtemps cru que le célèbre détective britannique avait vraiment existé et qu’il n’était pas simplement un personnage fictif, sorti tout droit de l’imagination de son créateur écossais Sir Arthur Conan Doyle

C’est en visionnant il y a quelques jours, l’excellent film de 2015, Mr. Holmes, que je me suis rendu compte que sa méthodologie d’enquête pouvait très bien s’appliquer aussi à notre travail de due diligence.

Essayer de penser comme Sherlock Holmes ne peut que nous aider un peu plus, à identifier les campagnes d’Equity Crowdfunding qui méritent notre précieux argent. Chaque due diligence ne présente-t-elle pas les résultats d’une investigation ?

Elementary my dear Watson.

J’ai sélectionné 10 courts extraits de romans et nouvelles d’Arthur Conan Doyle. Je les ai  laissés volontairement en V.O. pour mieux nous immerger dans la tête d’un des détectives privés les plus populaires from all times :

Lesson #1 : Crime is common. Logic is rare. Therefore it is upon the logic rather than upon the crime that you should dwell. (The Adventure of the Copper Beeches)

Lesson #2 : The world is full of obvious things which nobody by any chance ever observes. (The Hound of the Baskervilles)

Lesson #3 : You know my method. It is founded upon the observation of trifles. (The Boscombe Valley Mistery)

Lesson #4 : Having gathered these facts, Watson, I smoked several pipes over them, trying to separate those which were crucial from others which were merely incidental. (The Crooked Man)

Lesson #5 : Now I make a point of never having any prejudices, and of following docilely wherever fact may lead me,… (The Reigate Squires)

Lesson #6 : Never trust to general impressions, my boy, but concentrate yourself upon details. (A Case of Identity)

Lesson #7 : No, no: I never guess. It is a shocking habit, —destructive to the logical faculty. (The Sign of the Four)

Lesson #8 : How often have I said to you that when you have eliminated the impossible, whatever remains, however improbable, must be the truth? (The Sign of the Four)

Lesson #9 : I have no data yet. It is a capital mistake to theorize before one has data. Insensibly one begins to twist facts to suit theories, instead of theories to suit facts. (A Scandal in Bohemia)

Lesson #10 : It has long been an axiom of mine that the little things are infinitely the most important. (A Case of Identity)

Share

Bullshit detector
10 lessons que chaque investisseur peut retenir de Sherlock Holmes

2 réflexions au sujet de « 10 lessons que chaque investisseur peut retenir de Sherlock Holmes »

  1. Elémentaire mon cher Michel ! 😉
    Un parallèle intéressant, et effectivement ces quelques citations se transposent plutôt bien à l’analyse d’une startup en devenir. Entre chance et incertitude, entre évidences et hypothèses…
    J’espère néanmoins que vous n’usez pas des paradis artificiels pour savoir si oui ou non vous devez investir dans une boîte 🙂

    1. Si le web et google avaient existé à l’époque victorienne, peut-être que Sherlock Holmes n’aurait pas eu besoin d’avoir recours à ces drogues qui étaient à l’époque légales, pour augmenter ses capacités intellectuelles… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *